Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

02 février 2007

96 - Ségolène pour une France métisse?

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Vendredi 2 février 2007

Ségolène Royal veut devenir la présidente de la "France métisse"



J'ai peu de temps pour écrire ces jours-ci. Aussi ai-je décidé, pour ne pas laisser cet espace s'empoussiérer, de relayer un article trouvé sur 7sur7.be concernant la visite hier de Ségolène Royal dans notre ville de Grenoble.

Extraits:

La candidate socialiste à l'élection présidentielle, Ségolène Royal, a affirmé jeudi soir à Grenoble au cours d'un show à l'américaine qu'elle "serait la présidente de la République de la France métisse", critiquant à plusieurs reprises, sans le nommer, Nicolas Sarkozy.

"Je veux une France qui reconnaisse comme ses enfants légitimes tous ceux dont les familles sont venues d'ailleurs et qui sont aujourd'hui français à part entière", a-t-elle renchérit, dans un discours d'une cinquantaine de minutes concluant plus de 2H30 de débat. Plusieurs dizaines de jeunes avaient au cours du forum évoqué au micro la discrimination, les stages non rémunérés et la difficulté à trouver un logement et du travail. "L'ascenseur social reste bloqué au sous-sol et ne dessert plus les étages du haut, et le modèle que l'UMP propose à nos enfants face aux grandes transformations du monde peut se résumer à peu près à ceci -- +sois compétitif, ne pense qu'à toi et tais-toi+ -- est cela que vous voulez?", s'est écriée la candidate sous un tonnerre d'applaudissements.

Elle a ensuite pris à partie le ministre de l'Intérieur: "Je ne veux pas de cette société du 'tous contre tous et du chacun pour soi' qu'un autre nous prépare, je ne veux pas d'un projet où la jeunesse est infantilisée, considérée comme une menace, un danger". Mme Royal a évoqué l'échec de la politique actuelle dans les banlieues: "on pourra envoyer tous les bataillons de police et de gendarmerie que cela n'y changera rien, par les mots de la provocation, rien n'est réglé".




Lundi 5 février 2007

Suite à un commentaire d'Isa que je remercie, je complèterai ces extraits avec les suivants:

"Ni amnésie, ni repentance : je veux une France capable de porter un regard apaisé et de poser les mots justes sur son histoire ; capable de reconnaître l’esclavage pour ce qu’il fut : un crime contre l’humanité, sans effet bénéfique ; capable de reconnaître la colonisation pour ce qu’elle fit, sans effet bénéfique : dominer et spolier ; capable de reconnaître la part prise par la police de Vichy dans la rafle de Vel d’Hiv et dans la déportation des Juifs français"

"Vous êtes les enfants de la République. Pour que la République soit à la hauteur de son idéal et des attentes de tous ses enfants, notre histoire doit être partagée et notre mémoire, commune. Au moment où Aimé Césaire rejoint notre combat, je m’adresse à votre génération qui n’a connu ni la colonisation, ni la décolonisation et qui, donc, sans complexe, pourra se retourner vers son histoire pour qu’elle soit celle de tous. Je l’ai déjà dit, je vous le redis solennellement ce soir, car c’est un engagement que je tiendrai : je veux une France qui s’accepte telle qu’elle est devenue et qui considère même que c’est une chance plurielle, diverse, colorée, qui s’en réjouisse et qui sache en tirer parti. (...) Je veux une France qui assume avec lucidité une histoire partagée, respectueuse de toutes les mémoires et accueillante à tous les siens. Une France fière de sa République et de sa laïcité quand elles correspondent à ces valeurs universelles qui nous permettent de dialoguer avec le monde, sans que de vieux relents de « mission civilisatrice » fassent subrepticement leur retour dans nos mots et dans nos attitudes."


Je ne sais pas qui écrit les discours de Ségolène Royal, mais il/elle a assurément sa place sur ce blog!!!


Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

33 Comments:

Blogger blowing bubbles - everyday social democracy said...

On parle de "trou d'air" dans la campagne du Parti Socialiste. Trou d'air pour Ségolène dans la campagne médiatique ou dans la campagne participative?

Sarko va la ou se trouve la caméra, Ségo va la ou se trouve le peuple
Sarko provoque la violence, Ségo fait participer la démocratie
Sarko fait peur, Ségo fait confiance

The revolution shall not be televised: Pendant qu'on entend le bruit médiatique de la rupture tranquille de Sarkozy, on entend pas le bruit des débats participatifs qui fleurissent a travers la France. Face a un gouvernment autiste, laissez la parole a nos citoyens, faites confiance a leur intelligence collective et ils vous feront confiance a votre intelligence politique. La campagne électorale se fait avec des Francais, pas avec les médias.

La démocratie participative. Pendant que Sarkozy utilise son double statut de candidat-ministre de l'intérieur pour faire des RG ses militants sarkozystes, les elephants du PS laissent leur micro au militants socialistes. Alors que pour Sarkozy, que comme avant, rien ne se fera sans les coups-bas, pour Sègosphère "demain, rien ne se fera sans toi".

La rupture tranquille?
* Qui controle le gouvernment et l'UMP depuis cinq ans?
* Qui copie aussi bien les anciens slogans du PS que du FN?
* Qui enflamme les banlieues des pauvres et les salaires des riches?

...Alors que Ségolène donne la parole a ceux qu'on a jamais écoutés, l'envie a ceux qui désespérent, la confiance a ceux qui ont peur. Plus qu'une rupture tranquille, c'est une révolution démocratique.

participer au debat a http://everydaysocialdemocracy.blogspot.com

03 février, 2007 13:00  
Anonymous Brigitte said...

Je reste extrêmement dubitative...

03 février, 2007 15:39  
Anonymous Zézette said...

Ségo / Sarko même combat disait un article dans un journal étranger... Je pense que chacun cherche à charmer les électeurs avec ses propres armes... Mais nous ne seront fixés qu'après les élections quand l'un ou l'autre... ou peut-être un autre... sera élu et sur le terrain !! En tous cas ils sont fort tous les deux en communication !

03 février, 2007 19:05  
Anonymous zebu32 said...

Joli tableau idyllique dépeint par blowing bubbles. Ségo me déçoit "grave", comme disent les jeunes. Elle accumule les bourdes, on ne connaît toujours pas son programme, elle fait de la démago à outrance. Oui, elle laisse parler le "peuple". Et après ? Oui elle promet des subventions ici et là. Et après ?
Hier, un sondage plutôt surprenant a montré que les banlieues difficiles voteraient maintenant majoritairement Sarko. J'ai hâte d'entendre ce qu'il va nous raconter ce soir (si je tiens le coup jusqu'au bout !!).

05 février, 2007 05:50  
Blogger Titophe said...

Bonjour à tous. Effectivement, en publiant un article relatif à la campagne présidentielle, je m'attendais à des réactions contrastées.
Je suis d'accord avec les doutes émis, et pourtant si j'en ai avec elle, je n'en n'ai aucun avec lui...

Je m'explique et bien entendu cela n'engage que moi. Le racisme est,
de mon humble avis, une forme d'individualisme et bien entendu une manifestation du reflexe d'exclusion.

Lorsque Nicolas Sarkozy dit "Il faut pouvoir travailler plus pour gagner plus", je comprends le sous-entendu suivant: "Si tu ne gagne pas assez, c'est parce-que tu ne travailles pas assez. Donc c'est de ta faute". Encore une fois, cette interpretation est la mienne et je comprends qu'on ne la partage pas. C'est à mon sens un message très clair qui porte en lui une vrai idéologie de droite. Idéologie mettant la société au service de l'individu en lui donnant les moyens de sa réussite individuelle. Finalement, il est parfaitement cohérent, c'est certainement ce qui fait sa force. Bien entendu, le reste consistant à s'adresser aux plus faibles, les références à Blum et Jaurès ne sont que l'enrobage de la dragée pleine de moutarde pour ces mêmes faibles qui se feront piéger. Mais incontestablement, cet homme porte en lui une idéologie.

Ségolène Royal quant à elle incarne une méthodologie (sa fameuse démocratie participative) qui n'est pas une idéologie. C'est à mon sens son talon d'Achille car seule une idéologie incarne une vision nécessaire dans une démarche de prise de leadership.

Je pense que l'individualisme incarné par l'idéologie de droite pronée par la vision de Nicolas Sarkozy est le terreau du rejet et de l'exclusion. Par contre, j'admets avec beaucoup de regret que Ségolène Royal manque de leadership et n'a pas su, jusqu'à ce jour, proposer une vision plus humaine pour la société de demain que j'espère plus juste et surtout, au service de tous.

05 février, 2007 11:43  
Anonymous Isa said...

J'avoue ne pas être une grande fan de SR mais entre elle et NS mon choix est vite fait.
Ce qui m'a notamment décidé est cette déclaration de SR le 1er février à Grenoble : "Ni amnésie, ni repentance : je veux une France capable de porter un regard apaisé et de poser les mots justes sur son histoire ; capable de reconnaître l’esclavage pour ce qu’il fut : un crime contre l’humanité, sans effet bénéfique ; capable de reconnaître la colonisation pour ce qu’elle fit, sans effet bénéfique : dominer et spolier ; capable de reconnaître la part prise par la police de Vichy dans la rafle de Vel d’Hiv et dans la déportation des Juifs français"
Et aussi : "Vous êtes les enfants de la République. Pour que la République soit à la hauteur de son idéal et des attentes de tous ses enfants, notre histoire doit être partagée et notre mémoire, commune. Au moment où Aimé Césaire rejoint notre combat, je m’adresse à votre génération qui n’a connu ni la colonisation, ni la décolonisation et qui, donc, sans complexe, pourra se retourner vers son histoire pour qu’elle soit celle de tous. Je l’ai déjà dit, je vous le redis solennellement ce soir, car c’est un engagement que je tiendrai : je veux une France qui s’accepte telle qu’elle est devenue et qui considère même que c’est une chance plurielle, diverse, colorée, qui s’en réjouisse et qui sache en tirer parti. (...) Je veux une France qui assume avec lucidité une histoire partagée, respectueuse de toutes les mémoires et accueillante à tous les siens. Une France fière de sa République et de sa laïcité quand elles correspondent à ces valeurs universelles qui nous permettent de dialoguer avec le monde, sans que de vieux relents de « mission civilisatrice » fassent subrepticement leur retour dans nos mots et dans nos attitudes."
En espérant qu'elle s'en souviendra si elle est élue et ne retombera pas dans les travers de la france-à-fric (je préfére cette orthographe!)

Zebu, je n'ai aucune confiance dans les sondages fait sur tout au plus 1000 personnes mais si tu parles de celui paru hier dans le JDD alors tu l'a mal lu puisqu'il indique que habitants de banlieue considére que NS est le candidat qui prend le mieux en compte mais que ceux-ci voteraient à 45% à gauche et 19% à droite. Avoue qu'il y a quand même une grande incohérence!

05 février, 2007 14:00  
Blogger Titophe said...

Salut Isa. Bel exemple de synchronicité vu le billet que j'étais en train de mettre en forme au moment ou tu postais ton commentaire (voir billet du jour numéro 97)

Je partage tes espoirs, et je partage aussi tes doutes. Vivant en Afrique, tu es bien placée pour connaitre l'autre coté du miroir, si mal connu de nos concitoyens en métropole...

05 février, 2007 14:40  
Anonymous Anonyme said...

Je pense qu'il faut arrêter les repentence inutiles... Arrêter de se fabriquer une bonne conscience, on a fait, un point c'est tout, tout les peuples ont leurs points noirs. Il faut assumer, point. Un jour on va se repentir d'avoir perpétré les croisades, et autre troubles...Est-ce que les anglais s'excusent d'avoir mis à sac l'Aquitaine? Non, ben alors...Et les allemands d'avoir dérobé les oeuvres d'arts dans les pays conquis? Les serbes d'avoir exterminé les musulmans de serbie?

05 février, 2007 23:17  
Blogger Titophe said...

Cher anonymous, vous dites qu'il faut "assumer, point". COMMENT? QUI?

06 février, 2007 08:07  
Anonymous Isa said...

Chèr(e) anonyme,
visiblement vous avez du mal avec la compréhension du français. Jusqu'à preuve du contraire, tout le monde sur ce blog et Titophe le premier dit que la France doit assumer son passé et ne pas se repentir. Vous saisisez la différence?
Quant aux allemands, désolez de vous l'annoncer, mais ils ont bien fait acte de repentance et assument ouvertement leur passé nazi alors que la France a encore beaucoup de mal avec ses collabos et beaucoup de plus de facilité à s'immiscer dans l'histoire des autres nations (cf. la loi sur le génocide arménien en Turquie).

06 février, 2007 09:21  
Blogger Titophe said...

Merci chère Isa de ton soutien indefectible!

06 février, 2007 09:33  
Blogger Christ-Off said...

pas de texte sur Gynéco Titophe ?! J'hallucine ! Pourtant ce noir s'est fait lyncher à la télé samedi soir.
Ben alors ? qu'est ce qu'y'a ? t'as peur qu'on te soupçonne de sarkozysme ?

06 février, 2007 09:51  
Blogger Titophe said...

Au comte:
1/ Ce type est un idiot fini, la couleur n'empeche pas la connerie.
2/ Tu m'as taxé de copieur, mais tu n'as tjrs pas repondu à ma derniere question ;-)

06 février, 2007 09:55  
Anonymous isa said...

Quoi le Doc s'est fait "lynché"? Que sait-il passé?
Ca m'amuse car ce type n'a que la moitié d'un cerveau ou peut-être même pas de cerveau du tout.
Et tu as raison Titophe, la couleur n'a rien à voir avec la bêtise; la preuve Taubira, Césaire, Senghor ect. sont noirs et réellement intelligents.

06 février, 2007 10:02  
Blogger Titophe said...

Isa, oui, j'ai vu cela sur dailymotion. C'est sans grand intérêt, Doc Gyneco est venu faire la promo d'un livre qu'il a fait ecrire dans l'emission de Ruquier du samedi soir. Ce ne fut que du vide, des invectives steriles, sans aucun fond. Bref, ce type est bien representatif de celui qu'il suporte, cela n'engage que moi...

06 février, 2007 10:22  
Anonymous isa said...

Merci Titophe,
je viens de voir la vidéo, c'est vraiment pathétique.

06 février, 2007 10:51  
Blogger Christ-Off said...

http://culturalgangbang.blogspot.com/2007/02/au-nom-du-doc.html
ça te parle pas le début de la chanson titophe ? ;-)

06 février, 2007 14:24  
Blogger Christ-Off said...

Doc n'est pas un idiot, il n'est pas très vif c'est différent.
les leçons de morale assénées du haut de positions confortables me font gerber. Lui a le mérite d'avoir des discours en adéquation avec sa pensée profonde.
Vu dans Capital, cette haut fonctionnaire qui a fait échappé par la fraude son fils à la mixité sociale. Derrière, elle disait, pathétique : "moi je suis pour la mixité sociale mais, mon fils..."
ou ce mec du rectorat de Paris dont l'unique tâche est de s'occuper des demandes de faveur des journalistes et qui nous faisait part de son amusement quand les demandes de privilèges émanaient de journalistes de Libé.
Voter Ségo ? Mon cul ! Votez Bayrou merde !
un dernier point : ah oui le doc ce salaud venait vendre son livre. mais à la télé, qui y vient gratos ?
petits juges?

06 février, 2007 14:37  
Anonymous isa said...

cher Christ-off,
votre discours tient du réchauffé, vous devriez vous mettre à la page point com!

Titophe, désolé d'intervenir ainsi sur ton blog mais ce genre de personnes me font vraiment pitié. Si cela t'embêtes, je ne ferai plus aucune remarque.

Bien à toi.

06 février, 2007 15:29  
Blogger Titophe said...

Chère Isa, tu ne m'embêtes pas le moins du monde! J'ai appris, depuis plus d'un an que je blogue, à gérer ce genre d'intervention. J'ai même hésité à une certaine période (billet 42) pour activer la modération, mais je ne regrette pas ma décision (billet 43).

06 février, 2007 15:35  
Blogger Christ-Off said...

ah c sûr que quand on use de son cerveau ça chauffe et réchauffe. content de vous avoir tenu chaud. ça vous a peut être sauvé la vie.
Gynéco n'est pas un cheval de bataille pour moi : je m'en branle pour tout dire.
c quoi le truc dérangeant ? et pourquoi toi, Titophe tu viens encore faire le malin ? Vous vous sentez visés ou quoi ?
j'ai jamais voté à droite et ne le ferai probablement jamais. mais faut être un beau tordu pour voter Ségolène. Et faut être un bel enculé pour croire qu'on est de gauche parce qu'on a mis un bulletin socialiste dans l'urne.
à bon entendeur.

06 février, 2007 18:04  
Blogger Gabriel Fouquet said...

C'est marrant parce que Gyneco n'a qu'un demi-cerveau voir pas de cerveau du tout uniquement depuis son ralliement à l'UMP, avant je sais pas pourquoi je suis sur que c'était un poète du béton.

06 février, 2007 18:40  
Blogger Gabriel Fouquet said...

Isa désolé mais ça : "Ni amnésie, ni repentance : je veux une France capable de porter un regard apaisé et de poser les mots justes sur son histoire ; capable de reconnaître l’esclavage pour ce qu’il fut : un crime contre l’humanité, sans effet bénéfique ; capable de reconnaître la colonisation pour ce qu’elle fit, sans effet bénéfique : dominer et spolier ; capable de reconnaître la part prise par la police de Vichy dans la rafle de Vel d’Hiv et dans la déportation des Juifs français"

J'en ai rien à faire.
Toujours se positionner sur le moral quand on a abandonné toutes idées de changer le monde de demain.
Et toujours cette idée de remplacer l'Histoire par la Mémoire.
Comme tout gentil bourgeois moraliste (soit la classe qui a commis ces méfaits dans l'Histoire et qui aujourd'hui voudrait que ma population batte sa coulpe pour des crimes qu'elle n'a pas commis) vous marchez cul par dessus tête.
De nous à vous je ne sais qui inspire le plus de pitié. Quelle condescendance face à la contradiction...

06 février, 2007 18:45  
Blogger Gabriel Fouquet said...

"la" population et non "ma"

06 février, 2007 18:46  
Blogger Christ-Off said...

oh je ne suis pas d'accord avec vous monsieur Fouquet ! Titophe et Isa sont de la trempe des coupables indirects : tout juste bons à collaborer.
tu m'excuseras hein Titophe mais devant ta petite réaction mesquine et gratuite surtout car je ne faisais que manier l'ironie dépitée, je sale un peu le tout comme au bon vieux temps de la vanne.com (pour Isa !).
Réagir comme ça alors que je n'ai fait qu'exposer les faits d'un reportage, j'hallucine. Faut vraiment que vous vous sentiez titillés par la honte au fond. et cela j'en doute, tant vous êtes prodigieusement conformés et subséquemment, conformes et subséquemment conformistes.
petits juges de l'Empire du Bien... Vous fumez au fait ?

06 février, 2007 23:23  
Anonymous elgreco said...

Contrairement à la dubitative et charmante...Brigitte, je crois que Madame Royal est juste et sincère!

Elle est LA chance de la France, pour éviter les Néo-conservateurs et les médiocres...

Ségolène est en plus et de surcroit une Femme, une Mère!
Intelligence, charme et dextérité...

Tant d'atouts pour faire d'Elle un être Supérieur, un Chef, une Présidente!

Viva Ségo Viva

16 février, 2007 14:27  
Blogger Titophe said...

Bonjour Rached, je suis d'accord avec vous, même si en bon Francais j'aime rester un peu sur la réserve...

26 février, 2007 13:57  
Anonymous Anonyme said...

"Titophe a dit...

Au comte:
1/ Ce type est un idiot fini, la couleur n'empeche pas la connerie."

Surtout que Gynéco est métis, alors ceci explique cela Monsieur Colonisation ;)

10 mars, 2007 16:45  
Anonymous Anonyme said...

"Réagir comme ça alors que je n'ai fait qu'exposer les faits d'un reportage, j'hallucine. Faut vraiment que vous vous sentiez titillés par la honte au fond."

De toute facçon, bloguer à l'infini sur le même sujet c'est montrer qu'on veut défendre une cause quitte à précher des convertis.
Il est à la recherche d'une cause noble à défendre, c'est louable, mais je trouve çà sordide de ne cesser d'en parler...
Je crois que vous devriez arrêter la branlette intectuelle si endémique aux beaux quartiers et venir vivre dans la VRAIE diversité pour que vos saillies sans sens prennent fin. Et n'oubliez pas qu'à force de jouer avec votre cerveau vous deviendrez... sourd.

10 mars, 2007 16:51  
Anonymous Olivier said...

En tout cas, affirmer que l'on souhaite une France métisse est plus sympathique que ce que les autres proposent. A ce propos je conseille aux socialistes le blog de mon frère Jean-Jacques : métis et militant socialiste JJMS pour Ségolène. Quitte à voter ...
Bravo titophe pour le courage d'avoir publié ce billet !!!

18 mars, 2007 08:08  
Blogger Titophe said...

Merci OLivier! Effectivement, je trouve qu'il lui arrive de prendre des positions courageuses, car en disant cela, elle s'eloigne de ceux, nombreux, qui ne veulent pas se pousser un peu...

18 mars, 2007 16:36  
Anonymous Anonyme said...

Dimanche 18 Mars 2007

Bonjour à vous tous,

Comme celà me sembles un tantinet "MARVELOUS" - merveilleux !! Que bon nombre de personnes soient intérèssés par ce sujet !!!!! On me répondra :
"bah oui !!".....
et pourtant.......

La politique actuelle, et les évènement montrent le contraire, surtout depuis qu'un certain HAINEUX fût juste un peu (ouff !!) en haut de l'échelle, n'est ce pas Mr le haineux en puissance ?!!!!!!

Soyez-heureux tout simplement !!

Bien à vous,

................. ZAÏMA

18 mars, 2007 17:23  
Anonymous Anonyme said...

11.2015

Bonne Journée ! ♡ / ZAÏMA ♡

20 novembre, 2015 13:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home