Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

11 mai 2006

42 - Modération ou censure?

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Jeudi 11 mai 2006

Depuis quelques temps, certains internautes (peu, heureusement) interviennnent sur ce blog de facon décalée, en voulant afficher avec un humour douteux relevant plus de l'ironie, un discours violent dans lequel se melent un jugement de ma personne ainsi qu'un certain dénigrement de la cause humaniste.
J'ai souhaité, dans un premier temps, laisser s'exprimer ces personnes car je déteste la censure. Néanmoins, il me semble que ces interventions de plus en plus insistantes dénaturent ce blog en créant des échanges complètement hors-sujet. Je rappelle en effet une phrase de mon premier post: "Ce blog n'est pas un espace d'expression pour la haine, la rancune et la culpabilité facile."

Avant de mettre en oeuvre une modération active qui me permette de "filtrer" les commentaires des visiteurs indélicats, je souhaite faire un petit tour de table en recueillant vos opinions sur le sujet. Personnellement, ceci me pose un cas de conscience. Aussi, je me permets de poser 2 questions:

  • Ne plus pouvoir poser immédiatement un commentaire représente-t-il pour vous un problème?

  • Les commentaires dont je parle ici vous dérangent-ils?


  • En fonction des quelques réponses que j'obtiendrai, je prendrai ma décision. Merci d'avance pour vos avis éclairés.



    Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

    27 Comments:

    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    je pense que tu te dégonfles Titophe. cela dit, si un con comme moi venait me faire chier sur mon blog, je le black(enfin nan je voulais dire noir, enfin, afro, enfin... Nan, rien)listerais sans faire mon démocrate, nouvelle expression du petit tyran que tu es. Ne me réponds pas sur le paradoxe s'il te plaît, fais moi plaisir : réfléchis.
    maintenant, que tu me charges et encore même pas à mots découverts, est une nouvelle expression de ta malhonnêteté intellectuelle.Moi,j'ai grandi en banlieue et si y'a bien un truc que j'y ai appris, c'est que le respect ne s'arrête pas à un vocabulaire et a contrario le manque de respect pareil.
    quand on me méprise, j'explose.
    cela dit, t'es chez toi, et je m'y invite. Je vais donc te faciliter la tâche et te garantir que je ne posterai plus chez toi. All right !
    Allez, va Titophe : tu es libre l'affanchi.

    11 mai, 2006 10:59  
    Anonymous Zebu32 said...

    Moi, j'aime bien quand mon comment apparaît tout de suite, mais je ne t'en voudrai pas si tu préfères filtrer. Je comprendrai.
    Je pense que tous les bloggueurs ont déjà été vitimes d'attaques plus ou moins virulentes. Dans mon cas, réagir par l'indifférence (plus quelques messages de soutien des visiteurs fidèles) avait suffi à lasser l'excité. D'autant plus facile que mes citations traitent quantité de sujets. A mon avis, critiquer pour critiquer est le seul but de ce genre de visiteurs. Tu créerais un blog sur la cuisine qu'ils te reprocheraient de favoriser l'obésité. Ne t'en fais pas trop, Titophe. Je te souhaite de trouver la solution idéale...

    11 mai, 2006 11:57  
    Anonymous Isabelle said...

    Titophe, votre blog dérange parce qu'il touche au coeur d'un problème bien humain, et c'est tant mieux. A mon sens, il y a deux axes de réflexion: quelle partie de vous, même infime, est en colère, critique, malveillante? nous en sommes tous là: l'autre me renvoie toujours une partie de moi, une partie de mon ombre. c'est parfois très inconfortable d'en prendre conscience. Par ailleurs, modérer les commentaires reviendraient à aller à l'encontre de l'ouverture que vous prônez, c'est une sorte de potentialité d'exclusion, à l'image de celle de ceux qui vous agressent.
    Enfin, last but not least, j'ai constaté maintes fois que la question suivante aux agresseurs était bien fondée: qu'est-ce qui vous fait si mal que vous ayiez besoin d'agresser?
    Bon courage,
    :-)
    Isabelle

    12 mai, 2006 08:08  
    Blogger Titophe said...

    Effectivement Isabelle, mon objectif n'est certainement pas de déranger, ce n'est qu'une conséquence.
    Je ne vais pas activer cette fameuse "censure" pour l'instant, car je ne veux exclure personne. Mon problème est double:
    - Je me suis plus ou moins engagé à répondre aux interventions des visiteurs. J'avoue que certaines d'entre elles entrainent des discussions stériles qui n'aboutissent pas à grand chose.
    - Depuis la création de ce blog, j'ai eu la chance de rencontrer "virtuellement" des personnes riches d'idées constructives dont vous faites partie. Je ne veux pas rebuter ces personnes en laissant dériver les débats sur des polémiques de personnes ayant trouvé ici un espace d'expression pour leurs frustrations. D'un autre coté, je souhaite rester cohérent et ne pas entrer non plus dans une logique d'exclusion.

    En conséquence, je vais certainement revoir mes engagements et ne répondre qu'aux commentaires qui me semblent aller dans le sens et dans l'esprit d'ouverture du blog. J'attends encore un peu pour récolter les points de vues d'autres visiteurs habituels.

    Encore merci pour votre éclairage.

    12 mai, 2006 08:40  
    Anonymous osmany said...

    Ne censure ni ne modère pas, c'est mon avis. Merci pour ta visite et ton invitation sur mon blog. J'aime lire des personnes pleines de bon sens comme toi.

    12 mai, 2006 13:15  
    Blogger Titophe said...

    A Osmany
    Mon offre d'echange de liens tient toujours, j'attends votre reponse.

    12 mai, 2006 13:22  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    désolé pour le manquement à mon engagement mais juste pour répondre à la psy de comptoir qui n'a de cesse de débiter des inepties :
    Titophe me dérange car sa rhétorique est manichéenne et naive pour ne pas dire franchement stupide.
    à ma charge, il est certain que j'ai dépassé les bornes de la bienséance à partir du moment où j'ai pu constater la bornitude du bonhomme.
    maintenant Titophe voudrait le beurre et l'argent du beurre : jouer au mec qui réfléchit sans être contredit.
    il n'y a qu'une psy inculte pour donner du crédit à une conduite aussi réductrice et anti constructive pour ne pas dire destructive. vous êtes une nihiliste petite bourgeoise. Je me permets cette qualification eu égard à votre discours caricatural.
    à bon entendeur.
    PS : Titophe ne m'a jamais répondu sur mes posts concernant la place du métis, illustration parfaite de sa prise en grippe absolutiste et puérile.

    12 mai, 2006 15:29  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    Ne répondre qu'aux messages constructifs, c'est à dire selon votre définition perso, conciliants, c'est faire de vous les parfaits complices du FN. Pathétique. là réside la quintessence de votre dangerosité à tous (k's t'en penses la psy thétique?).

    PS : mon beauf qui est antillais je te le rappelle Titophe et là encore je regrette de devoir le réduire à une caution morale mais vous m'y forcez étant donné votre niveau, s'est bien marré en parcourant votre blog. Il est noir et anti communautariste.

    12 mai, 2006 16:11  
    Anonymous dominique said...

    Mon j'aime ton blog et j'y vois des photos qui me plaisent.

    Je pense que tu as raison de tirer le signal d'alarme quand tu sens poindre l'intolérance ... en toute tolérance.

    Le reste ne t'appartient pas, l'humanité qui nous unit et la barbarie qui divise se différencient très vite. Laisse dire.

    Bonne soirée à toi :-)

    12 mai, 2006 17:03  
    Anonymous Isabelle said...

    Titophe, c'est sans importance...de mon côté, je reste ancrée sur ma ligne de conduite.
    :-)
    Isabelle

    12 mai, 2006 17:16  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    attention culture ! ne vous brûlez pas, surtout :

    Bouddha a dit : "ne flatte pas ton bienfaiteur". héhéhhéhé.
    Nietzsche : "Un a toujours tort ; à deux la vérité commence. Un ne peut pas se prouver, deux ne peuvent déjà plus se réfuter."

    votre consensus, je m'en contre bats. Isabelle, restez sur vos positions en effet, s'il vous plaît. Ne risquez pas de vous fouler votre neurone. La remise en question, vous connaissez ? Vous gagnez votre thune avec non ? Imposteuse (oui une bien jolie féminisation de mot je vous l'accorde.).

    12 mai, 2006 17:47  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    pour info isa, car vous n'avez probablement pas lu l'ensemble de mes posts, je vous invite à aller y jeter un coup d'oeil :
    sujet 36 à 41 avec un ou deux blancs dedans.

    12 mai, 2006 17:52  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    PS : Titophe, vous avez une bien jolie petite fille (je ne me prononcerais pas sur vous par contre). Il serait utile que vous ne la décérébriez pas.

    12 mai, 2006 18:01  
    Blogger Titophe said...

    Isabelle, Dominique:

    Merci d'avoir partagé ces quelques points de vue. Ma decision se precise et je pense effectivement que ce genre d'intervention est plus revelateur qu'il n'y parait.

    J'annoncerai la suite lundi

    13 mai, 2006 11:03  
    Blogger gladysdit said...

    J'arrive avec de nombreux posts de retard, mais bien que je ne sois pas en adéquation avec certains commentaires, je pense que dans toute démocratie chacun à droit de citer. Si bien entendu ces derniers ne sont pas injurieux.

    L'objectif n'est pas de tomber dans le politiquement admis, chaque point de vue est une clé vers la compréhension de notre drôle de société.

    13 mai, 2006 22:02  
    Anonymous Stelfe said...

    Titophe je sais que ton combat est juste, ta photo me donne l'image d'un homme que je savais déjà de cœur. Pour ma part, Je vais continuer à penser que lutter contre le racisme, c'est mettre en valeur la culture. La musique, la peinture, la photo, le cinéma, l'art en général. Prendre le meilleur des êtres humains pour séduire les communautés respectives. Les polémiques en condescendances des uns pour les autres ne peuvent qu'échauffer la connerie naturelle des petits hommes que nous sommes.

    14 mai, 2006 13:30  
    Blogger gladysdit said...

    Saisir le meilleur chez l'autre, c'est aussi pouvoir entendre le pire. La connaissance est encore la meilleure des armes. Je préfère entendre sans comprendre, que comprendre sans entendre.

    15 mai, 2006 00:42  
    Anonymous Stelfe said...

    Gladys
    Il y a dans l'expression artistique toutes les réponses aux pires sur le racisme, pour celui qui sait entendre.
    Ce sont rarement les polémiques qui font avancer le monde.

    Moi, je préfère comprendre sans entendre.

    15 mai, 2006 09:40  
    Anonymous Véro said...

    tu as eu la gentillesse de venir faire un commentaire sur ma note et je vois que nous avons exprimé la même chose

    je ne sais pas comment tu as fait pour avoir autant de commentateur : j'avais ouvert un blog sur ce site et lasse de n'avoir aucun retour hormis des pubs... je suis allée me faire hébergée chez psychologies ;=))

    enfin pour répondre à ton interrogation, je te renverrai amicalement à cette autre note : méditations japonaises : http://mozvero.blogs.psychologies.com/sourires/2006/05/mditations_japo.html
    bien que j'ai eu la chance de n'avoir jamais un seul commentaire désagréable malgré le sujet traité : la personne qui insulte ne porte atteinte qu'à elle-même !!!
    bon courage

    15 mai, 2006 19:10  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    Personne n'insulte Titophe. Je le qualifie de petit tyran.
    tu ne sais pas comment il fait pour avoir autant de commentaires véro ? ben il raconte des inepties à longueur de post (attention, je n'ai pas dit conneries).

    16 mai, 2006 01:27  
    Blogger Titophe said...

    Bonjour Vero

    Heureux de faire ta connaissance!

    16 mai, 2006 08:26  
    Anonymous vero à Comte de Monte Christo said...

    Tu as raison comte de Monte Christo (j'adore ce roman que j'ai lu et relu) je n'avais pas lu les posts et effectivement tu n'insultes pas... je trouve même qu'il y a matière à réflexion dans ce que tu dis ou à dialogue en tout cas et même de l'humour !
    Néanmoins reconnais que ça doit être chi... de se faire vampiriser son blog comme ça par quelqu'un !!

    ce qui m'interroge c'est pourquoi cette (ces) réactions justement sur ce blog là et donc sur le thème de ce blog qui est loin d'être neutre ???
    tu peux répondre à mon adresse mail si tu le souhaites afin de ne pas envahir notre hôte qui finalement est libre de son expression sur son blog donc chez lui (thème qui revient également régulièrement dans la psychoblogosphère) ;=))

    pardon titophe de cet envahissement et garde ta belle tolérance
    Véro

    16 mai, 2006 19:42  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    pourquoi sur ce sujet ? parce qu'il est d'actualité et qu'il crée de grosses perturbations impropres à une recherche d'harmonie sociale (au même titre que d'autres sujets). pour moi c'est symptomatique d'une compétition victimaire ; l'affirmation de son identité porte en soi un germe de repli social et induit le communautarisme, véritable peste de nos temps. Je ne dis pas qu'il ne faut pas être fier de ses origines ou ne pas faire perdurer quelque folklore. tout est affaire de nuance et de respect. Je suis d'origine bretonne et je ne sors pas mon chaperon à tout bout de champ ni ne cherche à revenir sur le rattachement de la Bretagne à la FRance au XVIe siècle. Les francs ont massacré aussi dans mon pays. les francs ont asservi du breton. bref !
    le communautarisme comme réponse à une peur donc. on se cherche un groupe dans lequel on se sentira en sécurité. Puis on essaye de se renforcer et de se faire reconnaître. Un combat nuisible s'engage. un combat d'autant plus nuisible qu'il est un leurre eu égard au dur combat quotidien que chacun a à mener au quotidien contre une aliénation qui ne dit pas son nom, et qui se prétend même être la liberté. Cependant, je ne compte pas m'engager plus avant dans cette optique. Je ne suis pas un radical. Comme disait Tocqueville : mieux vaut des vices que des crimes. Je pense sincèrement que le communautariste arrive au résultat totalement inverse de celui qu'il recherchait. C'est un constat plus qu'une opinion. Syllogisme : il se fait l'allié de ses adversaires, il est donc son adversaire.

    ce site m'a été conseillé par un ami.

    je suis devenu un peu plus virulent face à l'autisme qui m'a été opposé, autisme caractéristique des petits idéalistes juridiques qui sitôt contredits se réfugient derrière l'argument du : si tu n'es pas avec moi, tu es un facho. Fin de non recevoir ? Ah bon ? Plus fasciste que le facho donc : CQFD. Je suis un peu pitbull sur les bords...
    voilà. je t'écrirai probablement sur ton site mais je tenais à exprimer plus avant mon point de vue à Titophe, notre maître (héhéhéh) de cérémonie.
    PS : je commençais à désespérer. Merci à toi Véro ! Mais cesse de répéter à Titophe qu'il est tolérant. Titophe est tout sauf tolérant.

    17 mai, 2006 01:54  
    Blogger gladysdit said...

    Evidemment le communautarisme n'est pas une réponse. Mais l'histoire de France s'est construite sur la base dominants-dominés, que celle-ci soit à l'échelle départementale, régionale, puis supra-régionale et supra-nationale.

    Cependant, les Bretons n'ont pas une différence inscrite sur leur visage. A la différence des Bretons, les noirs, les maghrebins, les asiatiques sont victimes tous les jours de délits de faciès, de racisme plus ou moins directs, d'accusations multiples (insécurité, chômage et j'en passe.). Le système dit Républicain crée des inégalités au sein même de ses composantes.

    Si la France et son système scolaire remémoraient à tous les incultes que les Antilles et la Réunion étaient françaises avant l'Alsace (je ne traîte pas les français d'incultent). Si les Français "blancs" connaisaient leur histoire, peut-être qu'ils nous regarderaient d'égal à égal. Si l'égalité était effective, les gens ne se regrouperaient pas entre eux.

    P.S. : Ton blabla sur Dumas était quelque peu inutile, je le savais déjà. Mais tu auras pu flâter ton ego, en nous faisant part des tes lumières. Je suis fière de toi!!!

    17 mai, 2006 20:24  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    ah Gladys, tu as eu les burne de me répondre ! j'en suis fort aise ! Dumas c'est pas le genre de référence qui flatte mon narcissisme intello tu vois. c'est plutôt de la variète littéraire.

    la France s'est construite sur les rapports dominant dominé ? oui. ok. Et ? N'est ce pas là l'histoire du monde ma chérie ? Sans parler de tribalisme, non, vraiment sans parler de tribalisme chérie.

    les bretons ont une différence inscrite sur leur visage quand ils sont à l'étranger ma mignonne.

    cependant, on se rejoint sur les inégalités ès res publica. mais on peut s'abstraire de tout cadre politique : les inégalités sont naturelles, elles sont bio ! darwinisme politique. le nerf de la guerre c'est la maille. en France, le premier des droits de l'homme c'est la propriété et la propriété c'est le territoire et le territoire est inhérent à la loi de la jungle. cependant "mieux vaut des vices que des crimes". en france, on peut pinailler, on peut débattre, on peut se branler. et c'est heureux, ça tue le temps !
    tu as raison de dire que si les gens étaient égaux ils ne se regrouperaient pas. l'égalité est impossible. les communistes ont tenté mais l'homme est ainsi fait : t'as toujours quelque chose à envier à l'autre, à conquérir.
    que tu le veuilles ou non : tu es toi même comme ça, tu es un maître.
    Vanheigem disait dans les seventies que la vieille dialectique du maître et de l'esclave était finie. Aujourd'hui il ne reste que des maîtres et on ne sait pas quoi faire avec ça. alors on se victimise. on cherche à s'en faire pardonner. On dit regardez comme je suis opprimé. Tout ça pour quoi : pour sur-survivre.
    la société de consommation domine toutes les rhétoriques.
    ça me fait très plaisir que tu sois fière de moi Glade.

    18 mai, 2006 00:45  
    Blogger gladysdit said...

    En fait, t pas un vilain garçon, t'as stt besoin qu'on te porte de l'attention!!!

    Pas le temps de répondre, mais je m'y attelerai en fin de journée.

    18 mai, 2006 09:42  
    Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

    lol ! tu m'as percé à jour Glad !

    18 mai, 2006 11:47  

    Enregistrer un commentaire

    Links to this post:

    Créer un lien

    << Home