Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

14 avril 2006

38 - Le nuage bleu

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Vendredi 14 Avril 2006

Petite histoire d'enfant à lire le soir avant de s'endormir. Je conseille fortement d'acheter l'album qui est très bien illustré.



Il était une fois,
Un petit Nuage Bleu.
Il vivait heureux,
La lune était son amie.
Il ne suivait jamais
Les troupeaux de nuages.
Il allait au gré de ses envies.

Par mauvais temps, 
Il refusait de se laisser pleuvoir.
Et pendant les orages,
Il se moquait des autres nuages,
Qui essayaient de le foudroyer de leurs éclairs.

Les cerfs-volants qui le traversaient
Ressortaient tout bleus!
Les oiseaux aussi...
Et même les avions.
Comme il ne pleuvait pas,
le Nuage Bleu devenait de plus en plus gros.
Curieux de voir le monde,
Il entreprit un voyage...

...Bleuissant tout sur son passage,
Le sommet des montagnes...
Et la pointe des gratte-ciel.
Il devint très célèbre.
Son arrivée, son passage,
Étaient annoncés,
Dans les journaux et à la télévision.
Il était très à la mode.
Certains voyaient en lui,
Un messager de l'inconnu.
Il fut bientôt vénéré.

Un jour, tandis qu'il flottait,
Paisiblement dans l'espace,
Il vit monter devant lui,
Un gros nuage de fumée noire.
Intrigué, il s'approcha,
Et découvrit une ville qui brûlait.

Il s'approcha plus près encore.
Ce n'était que carnages et pillages.
Les blancs tuaient les noirs,
Les noirs assassinaient les jaunes,
Les jaunes trucidaient les rouges,
Et les rouges exécutaient les blancs.

Horrifié par tant de violence,
Le Nuage Bleu prit une grande décision.
Pour éteindre le brasier, 
Il se laissa pleuvoir, à verse.
Ce fut un déluge bleu.
Il se vida jusqu'à la dernière goutte.
Et disparut.

L'averse avait éteint le feu
Et tout coloré en bleu.
Maintenant, tout le monde était de la même couleur.
La paix fut instantanée.
Et on fit la fête.
Une nouvelle ville émergea des ruines.
Une ville dont les bâtiments,
Étaient peints en bleu,
En souvenir du Nuage Bleu,
Qui s'était sacrifié.

"NUAGEBLEUVILLE"



Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

18 Comments:

Anonymous Isabelle said...

JOLI!

15 avril, 2006 11:44  
Anonymous EMMA BENJI said...

Super joli poème...je ne sais pas pq je suis passée devant tous les jours et je me suis limitée a la phrase d'intro...j'ai lu aujourd'hui et j'ADOOOOOOOORE

19 avril, 2006 10:11  
Blogger Titophe said...

Effectivement, cela fait plusieurs années que je lis régulièrement cette histoire a ma petite dernière le soir. Je n'avais tout simplement pas pensé la partager sur ce blog jusqu'ici.
Je conseille néanmoins d'acheter l'album, les dessins sont vraiment très bien faits et très droles.

19 avril, 2006 12:57  
Anonymous EMMA BENJI said...

L'acheter pour moi ou pour mes futurs enfants???

21 avril, 2006 10:57  
Blogger Titophe said...

Salut Emma
C'est definitivement un livre d'enfant ;-) Qui sait? A offrir a tes petits neveux, peut-etre?

21 avril, 2006 10:59  
Anonymous alain said...

bonjour Titophe , heureux de venir te rendre visite grace à Stef. le nuage bleu est empli de joie d'être ensemble : Alain

21 avril, 2006 14:29  
Blogger Titophe said...

Merci Alain!

21 avril, 2006 15:20  
Blogger gladysdit said...

Désolée de ne pas parler de ce texte (je l'ai pas encore lu en fait), mais si t'as e temps jete un oeil sur ce site très bien fait et très pédagogique :

http://www.prejuges-stereotypes.net/

A bientôt,

glad

23 avril, 2006 00:07  
Blogger gladysdit said...

Nouveau nom pour la liste : Ckeikh Hamidou Kane
Difficile de trouver une bio conséquente, tu trouveras de nombreux liens utiles sur cette page :

Ckeikh Hamidou Kane

24 avril, 2006 00:48  
Blogger Titophe said...

Gladys:

Merci pour le 1er lien, j'en ai fait un post ;-)

Pour le second, des que j'ai un moment, je mettrai a jour le billet sur les personnages historiques. Encore merci!

24 avril, 2006 08:35  
Anonymous Anonyme said...

ce poeme est vraiment magnifique surtout la fin et merci beaucoup

28 avril, 2006 12:47  
Blogger Titophe said...

Anonymous: Merci! La prochaine fois, utilisez un pseudo, ce sera plus pratique pour s'adresser à vous.

28 avril, 2006 13:28  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

effectivement voilà un bon poème raciste...
un poème anti mélange, l'antithèse de votre discours...
vous lisez ça à vos enfants titophe ? et ben, c'est pas vous qui ferez avancer le schmilblick...
noyons tout dans le curaçao !

03 mai, 2006 23:42  
Blogger Gabriel Fouquet said...

C'est vrai que si on regarde bien, ce texte est en complet décalage avec votre noble combat métissé Titophe.
Qu'apprend on à sa lecture.
Dans le monde la norme serait que les hommes se battent parce qu'ils sont de couleurs différentes et seulement pour ça.
Sur ce arrive le petit nuage bleu qui attristé par la situation décide de prendre les choses en mains et... de rendre tout le monde bleu.
Moralité de l'histoire: pour vivre heureux vivons entre gens de même couleur.

est ce bien cette idéologie que vous défendez Titophe?.

11 mai, 2006 11:43  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

J'ai malheureusement lu ce livre. et surtout lu les commentaires ci-dessus où l'on lit ce genre de livre a des enfants. Moi mon fils de 4 ans m'a ramener cet horreur à la maison par le biais de son école. Croyez moi que la maitresse va m'entendre.
Ce livre est de la propagande sur le racisme elle entretien le mal à la base nos enfants!!!! Et oui nos enfants sont autres avenir et moi je refuse que mon enfant soit raciste à 4 ans il ne voit pas ses camarades avec leur couleur il fait la différence avec les filles et les graçons et s'ils sont gentils ou non et moi ça me va très bien. Alors banisser ce torchon et soit disant poème pour certain pour arrêter ce problème de différence raciale qui me tape sur les nerfs!!!! MERCI

20 janvier, 2008 21:02  
Anonymous pepsgirl said...

ce torchon...

Apprenez à lire entre les lignes, à ne pas juger à l'emporte pièce, ... la maîtresse va vous entendre?? Je me gosse déjà !!! AH AH AH ! Quel pauvreté d'appréciation...

Connaissez vous donc l'auteur de "ce torchon"?? Faites un tour sur la Toile pour le découvrir, vous serez surpris...

Pensez vous les enfants assez stupides pour en tirer la même conclusion que vous? J'en doute...

Ecoutez vous parler au quotidien à vos enfants, vos amis,... n'avez vous jamais fait de la "propagande" vous même? Balayez devant votre porte...

La morale vous gêne? Vous pensez que c'est de la propagande? Que cela formera de bons petits enfants racistes?
Allons bon!
Et si de ce texte, vous en discutiez avec vos enfants?? Pourquoi ne pas lui demander ce qu'il en pense? Ce qu'il pense des différentes couleurs?

Pensez y...

Une dernière chose... quand vos enfants regardent la télévision quotidiennement, les publicités dans la rue... que va t'il penser du rôle de potiche/objet/instrument sexuel qui est fait de la femme?
N'est ce donc pas une magnifique PROPAGANDE que celle des médias???

Suir ce, bonne reflexion!

24 janvier, 2008 17:44  
Anonymous Anonyme said...

bonjour
puisque tu aimes les mots je t'invite à venir decouvrir http://palmiereveur.forumparfait.com
merci d'accepter l'invitation
amities!

16 avril, 2008 19:54  
Anonymous Anonyme said...

Je ne pense pas que ce livre soit raciste. Au contraire, il le dénonce. Pour rétablir la paix, le petit nuage se sacrifie, il meurt!
La question que l'on doit se poser, c'est pourquoi le petit nuage a dû en arriver là? N'est-ce pas bête de s'entreruer parce que l'on a pas la même couleur? A cause de ces guerres, il y a des innocents qui souffrent. Je pense que c'est ça la morale de ce livre. C'est simplement un peu subtil.

20 mai, 2009 16:35  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home