Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

09 mai 2006

41 - 10 mai: les langues se délient?

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Mardi 9 mai 2006

Demain sera la journée de commémoration de l'esclavage. Est-ce enfin l'opportunité pour que l'information se débarrasse de ses tabous? J'ai l'impression que le début est timide, il suffit de regarder les programmes télé pour s'apercevoir que le sujet reste peu prisé aux heures de grande écoute...

Néeanmoins, je conseille la lecture de l'article du Point dont j'ai choisi de seulement reproduire l'extrait suivant:

Le racisme crée l'esclavage ? Faux

C'est la traite et l'esclavage qui nourrissent le racisme. Pour légitimer la traite, les esclavagistes ont besoin de considérer les Noirs comme des êtres inférieurs. Jusqu'au développement de la traite, la couleur noire n'est pas péjorative en Occident. Sur les tableaux du Moyen Age, l'un des Rois mages est noir. Quant à saint Maurice, vénéré par les peuples germaniques, il a les traits négroïdes. D'après l'historien Olivier Pétré-Grenouilleau, ce sont les musulmans qui, les premiers, recourent à la « malédiction de Cham » pour justifier le sort qu'ils imposent aux Africains. Cette thèse sera reprise au XVIIe siècle par les planteurs espagnols, en même temps que les stéréotypes « racistes » nés dans le monde musulman dès le Moyen Age et qui vont poursuivre les Africains pendant des siècles : hommes robustes, naïfs, paresseux... Au XIXe siècle, les Occidentaux défenseurs de l'esclavage soutiendront des thèses « scientifiques » prouvant l'infériorité de la race noire. Accusations que beaucoup finiront par intérioriser. Dans le téléfilm « Noirs. Enquête sur l'identité noire », d'Arnaud Ngatcha (diffusé le 7 mai sur France 5, voir Guide p. 150), l'écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé se rappelle ainsi ses parents » : « Au lieu de voir l'esclavage comme une faute, ils avaient le sentiment d'être coupables. Ils pensaient que, si leurs parents avaient été mis en esclavage, c'est qu'ils portaient en eux des éléments qui faisaient d'eux peut-être pas des êtres inférieurs, mais des êtres facilement pris et utilisés par les plus forts.»


Lire l'article dans son intégralité...

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

14 Comments:

Blogger Gabriel Fouquet said...

Et vous feriez bien de lire Olivier Pétré-Grenouilleau au lieu de vous régaler des énormités de Claude Ribbe.

Autre chose, vous reprochez à un de vos commentateurs de ne pas argumenter, j'attends toujours vos arguments à mon long commentaire sur le fil consacré au vilain raciste Charles DeGaulle, et non une courte esquive sur une petite phrase.

Cordialement,
archange Gabriel.

09 mai, 2006 19:29  
Blogger Gabriel Fouquet said...

A part ça, l'article du Point est excellent.
Ca change de vos habituelles sources d'information.

09 mai, 2006 19:32  
Anonymous Isabelle said...

Un bon article dans l'Express la semaine dernière: l'esclavage ne fut malheureusement pas l'apanage de l'occident, mais des pays du Golfe et de l'Afrique elle-même, où il se pratique encore aujourd'hui. Et que dire, en Inde, du système de castes qui met en quasi esclavage les Intouchables?
Vous savez, Titophe, combien je suis concernée par les valeurs humanistes, mais je crois qu'il est nécessaire de regarder plus loin. Le racisme est tout simplement absurde, à mon sens. Mais en ce qui concerne l'esclavage, s'il est insupportable, il est impossible d'en faire porter la responsabilité aux seuls occidentaux. Nous sommes tous responsables, à un certain niveau, et au plan de notre réalité, l'histoire et le présent nous montrent que l'esclavage est un phénomène bien plus complexe qu'il n'y parait et qu'il ne se limite pas aux populations noires d'Afrique. Tant qu'un seul d'entre nous sera dans le pouvoir, tant qu'un seul d'entre nous laissera le pouvoir à l'autre, persécuteurs et victimes joueront le même "jeu". A nous d'en prendre conscience...

10 mai, 2006 07:39  
Blogger Titophe said...

Isabelle: Bien entendu, l'objectivité est le comportement que je privilégie aussi et c'est certainement pour cette raison que je m'inspire souvent de vos écrits pour comprendre un peu mieux certains mécanismes.

Gabriel Fouquet: Vous me faites un procès d'intention plutot malsain. Non, je ne souscris pas a tout ce qu'ecrit Claude Ribbe, il vous suffit de lire mes impressions de lecture de son livre. Mais j'essaye de rester objectif et de ne pas rejeter tout ce que certains disent parce que je ne suis pas d'accord avec une partie de ces dires. C'est peut-etre ce qui nous differencie.

10 mai, 2006 09:23  
Anonymous Isabelle said...

Merci, Titophe! et bienvenue, je suis touchée!

10 mai, 2006 10:18  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

ah les psy...
jo-yeux a-nni-ver-saire, jo-yeux a-nni-ver-saire Titophe ! et caetera.
c'est fabuleux cette journée. on sent qu'on lutte vraiment en profonfeur contre tous les racistes du... euh de France.
vivement quand même que le petit nuage bleu annihile toutes nos différences de couleur. on se défoulera toujours plus sur les gros et les petits.
peut être même qu'on aura une nouvelle controverse de Valladolid sur l'âme des gros...

comme tu dis à l'archange, tu tentes de rester objectif. tu restes tellement objectif en vue.

10 mai, 2006 13:15  
Blogger Titophe said...

Mais qu'est-ce qui vous pousse a intervenir sur ce blog? Le desoeuvrement? La solitude? La perversion? Le desespoir?

Tous vos commentaires ne sont que des invectives, je ne releve rien de constructif qui puisse en quoi que ce soit apporter quelque chose aux autres. Allez donc deverser votre haine ailleurs, ce blog ne semble pas vous convenir.

10 mai, 2006 14:08  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

mon cher titophe,
une fois de plus, je ne suis pas déçu par ta réaction. l'invective ! l'agression !
tu ne réponds pas aux arguments, tu es méprisant et maintenant tu t'étonnes.
héhéhéhhéhéhéhéhhé.

10 mai, 2006 19:57  
Anonymous Zebu32 said...

L'agressivité est une forme de défense quand on se sent inférieur, quand on manque d'armes pour se battre. Certains insultent, d'autres recourent à la violence physique. Altercations verbales sur ton blog, horreurs racistes par ailleurs. A l'époque de l'esclavagisme, les noirs étaient éduqués dès le départ dans l'esprit d'être inférieurs. Prenez n'importe quel enfant, blanc, noir ou jaune, et répétez-lui continuellement que c'est un bon à rien. Comment pourra-t-il ensuite avoir de la valeur à ses yeux ?
L'esclavagisme a été une période terrible, mais il ne faudrait pas oublier de parler de l'esclavagisme moderne. Ca existe encore, mais il y a comme une loi du silence là-dessus.

11 mai, 2006 06:04  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

faut arrêter avec l'agressivité = perte du combat. cet axiome a fait de nous des gonzesses.
"Nous sommes une génération d'hommes élevés par des femmes".
Nous sommes soumis à tout. Nous avons peur de tout. regardez Titophe ! héhéhéhhé. au revoir et bientôt adieu alors à ce que j'ai compris...

11 mai, 2006 10:50  
Anonymous nico said...

D'abord ceci : bravo pour votre combat !
... sinon je trouve que la presse depuis quelques semaines s'est montrée tout de même un peu prolixe quant au sujet nous concernant... pourvu qu'il ne s'agisse pas que d'une heureuse parenthèse...

J'ai moi-même réagi après la sortie du Nouvel Obs consacré aux "Noirs de France", en écrivant une note intitulée "Au-delà de nos oripeaux"
http://nicola20san.blogs.psychologies.com/mon_weblog/2006/04/audel_de_nos_or.html

16 mai, 2006 16:17  
Blogger Titophe said...

Merci Nico! J'ai fait un tour sur ton blog et j'ai trouvé ton billet super bien ecrit!

16 mai, 2006 16:33  
Blogger jocelyncharles said...

@Prenez n'importe quel enfant, blanc, noir ou jaune, et répétez-lui continuellement que c'est un bon à rien. Comment pourra-t-il ensuite avoir de la valeur à ses yeux ?@

Bonjour, ceci ressemble etrangement a une experience que j´ aime souvent evoquer:

http://en.wikipedia.org/wiki/Kenneth_Clark_(psychologist)

http://psychoweb.dnsalias.org/index.php?post/Clarck-et-Clark-1947-%3A-Favoritisme-exogroupe-ou-le-pouvoir-dune-majorite

L´ experience s´ appelle Doll experiment de clark and clark

17 août, 2007 20:41  
Blogger Titophe said...

Bonjour Jocelyn, dans la même veine, je te recommande la lecture du rapport suivant que j'avais cité dans cet ancien billet.

20 août, 2007 08:24  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home