Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

27 mai 2008

157 - Du racisme positif?

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets
Mardi 27 mai 2008

Toujours en ballade sur le web, je suis tombé sur un article intéressant dans le style et dans le fond. Le sujet: Le racisme n'est pas qu'une vision négative de l'autre, ce peut aussi être une image stéréotypée systématiquement positive, et donc raciste aussi. Intéressante analyse dont je ne livrerai ici que certains extraits, n'ayant pas eu l'autorisation de l'administrateur du site pour relayer l'article dans son intégralité. Vous pouvez néanmoins lire cet article en vous rendant directement sur le site du Causeur.

Quelques extraits:

"Le racisme est devenu un tabou contemporain. Tant mieux. Mais ce qui semble avoir échappé à notre vigilance, c’est la persistance d’un discours qui, pour être formellement sympathique, n’autorise pas moins la pérennité, la mutation et donc, à terme, le retour d’un racisme pur et dur.

Car si l’expression raciste de nature agressive est prohibée, la louange raciste, elle, ne l’est pas. Les Noirs sont plus sympathiques, les Nordiques mieux bâtis, les Asiatiques plus sensuels, et ad libitum : autant de jugements caricaturaux, qui sont communément propagés et admis dans la mesure où ils ne sont pas proférés dans un but méprisant…"

"Les Métis sont beaux, comme les Noirs dansent bien et les Asiatiques cousent vite. Loin de toute vocifération hitlérienne, on en arrive ainsi, de nouveau, à ramener l’individu à ses caractéristiques zoologiques."

"Cette conception de l’homme est hélas minée par un néo-racisme débonnaire et flatteur, qui à la haine préfère l’ADN, et nous ramène sans cesse au règne animal : pour la chasse ? Un teckel. Pour l’entrée du magasin ? Un black ! Pour le défilé de Deauville ? Un lévrier. Pour le standard et l’accueil ? Une Noich… Pour la chambre du petit ? Un hamster. Dans les buts ? Un rebeu. Pour Mamy ? Un chat angora. Et pour la Direction Générale ? Un blanc, la bonne blague !"

"Qu’on y songe donc : derrière d’innocents compliments (”Oh ! Comme ils sont beaux…”) se profile une régression idéologique majeure. Il ne tient qu’à nous de l’enrayer. "


PS: Ce blog est inscrit sur The BOBs dans la catégorie web francophone. S'il vous inspire, alors merci de poster un mot gentil sur la page correspondante! (cliquez sur le lien "Rate This")


Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Libellés : , ,

24 Comments:

Anonymous Isa said...

Je n'ai lu que les lignes que tu as publié et non l'intégralité du texte. Je ne vais pas m'attarder sur ce racisme soi-disant positif. Pour moi dire le noir est sympa, bon danseur et joyeux, est le genre de stéréotypes qui m'emmerde au plus haut point. Cela fait partie de la même idéologie raciste élaborée par l'Europe pour faire croire que les noirs sont de grands enfants, pas très futés et qu'il convient donc de "civiliser". On prend un postulat supposé positif pour en fait justifier sa supposé supériorité.
Mais il y a un point que je voudrais aborder, c'est l'emploi du terme de "black", je le tiens en horreur. Ce mot me ramène aux clips de rap et bling bling particulièrement dégradant. Que des blancs l'utilisent va encore cela est dans la continuité de ce qu'ils pensent des noirs. Mais que des noirs aussi l'utilisent me met hors de moi; ce faisant ils se rabaissent eux-mêmes et font le jeu du racisme dont ils sont victimes.

27 mai, 2008 17:01  
Anonymous Wam said...

Quelle idee de racialiser les mots! C'est le racisme que vous combattez ou les blancs?

Cessez de croire que l'ideologie raciste a ete invente en europe. Si le terme y a bien ete invente, l'ideologie existait depuis fort longtemps. Le mot a ete cree pour designer la chose, non le contraire.

Je ne sais pas qui croit sincerement que tous les noirs sont des rieurs danseurs qui ne pensent qu'a copuler. Ce sont justement des cliches utilises pour faire croire que les blancs sont raciste.
C'est en fait tres pernicieux ce discours, de faire croire que de tels cliches existent vraiment et qui decrivent l'homme blanc comme acculture, idiot et forcement raciste. Qui de nos jours croit vraiment en ces sornettes? Et s'il y en a, on devrait leur presenter cette chere Isa qui leur prouvera que des noirs peuvent etre aigris et racistes.

27 mai, 2008 18:41  
Blogger Titophe said...

Isa, pour le terme "black", j'avais déjà traité du sujet dans mon billet sur les mots. Moi non plus, je n'aime pas cette inhibition révélatrice.

Wam, combattre n'est peut-être pas le mot le plus juste. Et loin de moi de combattre des hommes, qui qu'ils soient. J'agis, tout simplement, pour partager des réflexions en croyant naivement que celà puisse contribuer à ce que demain soit meilleur qu'aujourd'hui. Croire que je sois manichéen ou porteur d'une culpabilité déplacée de par ma couleur de peau est une erreur. Revélatrice?
En tous les cas, je crois à l'universalité de la condition humaine et surtout à la réversibilité des circonstances. Si le monde d'aujourd'hui est ce qu'il est, ce n'est pas lié à la nature différente de ses habitants de par leur caractéristiques ethniques. Non, s'il est ce qu'il est, c'est le résultat d'une suite de circonstances. Mais il est ce qu'il est, c'est à dire dominé par les hommes blancs. Encore une fois, cet état est le résultat du hasard et je crois sincèrement que d'autres circonstances pourraient avoir créé exactement le contraire. Par contre, le monde est aussi devenu plus petit, facilitant les rapprochements et les réflexions. Ce monde, il n'est pas interdit de le changer.

28 mai, 2008 08:55  
Anonymous jocelyncharles ,fatigué said...

@WArm: "Je ne sais pas qui croit sincèrement que tous les noirs sont des rieurs danseurs qui ne pensent qu'a copuler."

Pas mal de personne en fait. C'est justement ce qui est rageant quand nous rencontrons ces réflexions au quotidien. Le coté énervant mis à part le stéréotype, c'est la répétition.

28 mai, 2008 12:59  
Blogger Titophe said...

Bonjour Jocelyn. Effectivement, le nombre de personnes dont l'esprit est encore encombré de ces stéréotypes est très important, voire collossal. Mais outre la répétition, agacante c'est sur, le plus ennuyeux c'est la négation. Ne trouves-tu pas? Cette négation est de plus sincère. C'est pourquoi je tiens ce blog, afin qu'une prise de conscience bouleverse ces certitudes.

28 mai, 2008 13:51  
Blogger oorelien said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

28 mai, 2008 14:44  
Blogger Titophe said...

Dans le message qu'il a effacé, Orélien disait:

"Encore une fois, cet état est le résultat du hasard et je crois sincèrement que d'autres circonstances pourraient avoir créé exactement le contraire."

Chez Titophe il n'y a que le noir et le blanc, le bon et le mauvais. Il faut l'ajouter avec sa bande de potes dans la COLOSSALE part des gens pleins de stéréotypes.
"Mais non, nous sommes anti-racistes, bref, nous sommes d'une espèce supérieure à la votre qui ne pensez pas comme nous !"

MA REPONSE

Orelien, je crois avoir écrit, dans le même commentaire, "Croire que je sois manichéen ou porteur d'une culpabilité déplacée de par ma couleur de peau est une erreur. Revélatrice?"

28 mai, 2008 14:51  
Anonymous Anonyme said...

"[...] ou porteur d'une culpabilité déplacée de par ma couleur de peau est une erreur."
> Alors pourquoi placarder en haut de votre blog que vous êtes marié à une femme noire... qu'est ce que çà apporte au débat ? vous pensez y gagner en légitimité ? dire que vous vivez dans un monde cosmopolitique n'aurait-il pas suffit ? Après avoir lu cette phrase de présentation on ne peut pas vraiment vous prendre au sérieux...

28 mai, 2008 15:00  
Blogger Titophe said...

Réponse extrêmement simple: Je vis de l'intérieur, au travers de mon épouse et de mes filles, ce racisme nié, ou du moins minimisé, continuellement. Je ne développe aucune culpabilité, mon propos étant justement de bannir tout sentiment de culpabilité pour pouvoir accepter de regarder la vérité en face, sans inhibition. Cette vérité n'est pas évidente, surtout lorsqu'on ne vit pas quotidiennement les multiples frustrations qu'elle engendre et qui ne sont pas les faits, souvent violents, que seuls les médias relayent. Par contre, en tant que membre d'une famille "mixte", je ressens moi-même souvent le regard des autres.
Tout ceci pour vous dire que cette introduction, certainement maladroite dans le style, est pourtant l'élément fondateur de ce blog.

28 mai, 2008 15:25  
Anonymous Anonyme said...

"Pas mal de personne en fait. C'est justement ce qui est rageant quand nous rencontrons ces réflexions au quotidien. Le coté énervant mis à part le stéréotype, c'est la répétition."

Ah bon? Et comment le savez-vous? Des chiffres la-dessus? Vous avez interroges des milliers de personnes pour le savoir?

Non, rien de tout cela. C'est votre impression. Exactement ce qu'on appelle un (attention) stereotype.

"les blancs croient que les noirs sont blablabla", ce ne rien d'autre qu'un stereotype sur le blancs tendant a faire croire qu'ils sont tous racistes.

J'ajouterai Titophe, dans votre esprit, que si le fait que les africains soient "domines" par les occidentaux n'est pas un hasard, celui qu'ils soient noirs et que les occidentaux soient blancs en est un.
En d'autres termes, c'est parce que les occidentaux etaient plus forts qu'ils ont pu mettre le grapin sur l'afrique. Certainement pas pour des questions racialistes. Ces parce qu'ils etaient plus riches que les merchants d'esclaves (qui etaient deja sur place) leur ont propose leur marchandise, non pour des questions racisalistes.

D'ailleurs, les theories racialistes sont apparues au cours du 18eme siecle, soit plus d'un siecle apres le debut de la traite negriere par les occidentaux. Et donc pendant plus d'un siecle, ils ont ete traite sans que leur racialite soit mise au centre du debat.

28 mai, 2008 17:03  
Anonymous jocelyncharles said...

" Ah bon? Et comment le savez-vous? Des chiffres la-dessus? Vous avez interroges des milliers de personnes pour le savoir? "

Vous avez donc besoin de chiffre pour croire qu'il y ait des personnes qui répondent à cette proposition
"que tous les noirs sont des rieurs danseurs qui ne pensent qu'a copuler.
"
Mais si je devais répondre au bergers à la bergère, sur quel base chiffré vous réferez vous pour pensez que cela n'existe pas.

Vous pensez comme un certain organisme que nous devrions faire une étude la-dessus? (Chose assez difficile à a faire en france... mais pas impossible.)

De la même manière vous pensez que tous les témoignages portant sur ce sujet ne provient que de l'imagination des personnes qui en parlent ?

28 mai, 2008 17:26  
Anonymous Anonyme said...

"Vous avez donc besoin de chiffre pour croire qu'il y ait des personnes qui répondent à cette proposition
"que tous les noirs sont des rieurs danseurs qui ne pensent qu'a copuler.
""

Oui, non pour croire qu'il y en ait, mais pour confirmer qu'il y en ait beaucoup, en tout cas plus qu'un nombre tout a fait marginal.
En l'absence de ce chiffre, vous ne faites que colporter une opinion.

Je ne me base sur aucune etude pour croire qu'il n'y en a que tres peu, mais au moins je ne colporte pas d'opinion sur des gens en fonction de leur origine, tels que "les blancs croient que les noirs blablabla".

C'est etrange quand meme... Ca vous choque quand on dit "les noirs sont tous des rieurs" et vous ne trouvez rien a redire quand vous entendez "les blancs pensent tous que les noirs sont des rieurs".

Quant aux temoignages... Oseriez-vous dire que vous generalisez suite a quelques cas isoles? Ce n'est pas bien!

28 mai, 2008 18:23  
Anonymous jocelyncharles said...

" Oseriez-vous dire que vous generalisez suite a quelques cas isoles? "

Pour répondre à Titophe. Je suis d'accord avec toi, outre la répétition, la négation est tout aussi énervante.

28 mai, 2008 23:00  
Anonymous Anonyme said...

En fait c'est très simple. Je vais faire très court et très explicite car s'il est vrai que lire du paraphrasage à répétition est ennuyeux, l'écrire l'est encore plus.

Vous dites ceci (ce n'est pas moi qui l'invente) qu'une quantité très importante de blancs (voir colossale) pensent vraiment que les noirs rient toute la journée.

Donc la question est très très simple: comment le savez-vous?

Voilà, c'est tout. Aucune négation, rien. La moindre des choses avant d'affirmer quelque chose, c'est quand même de savoir de quoi l'on parle. Alors certes, nous ne sommes pas ici dans un éspace dédié à la sociologie, mais il n'en reste pas moins que tenter de faire passer ses opinions pour la vérité est une escroquerie.

Pour répondre très explicitement à votre question (puisque vous n'avez pas compris ma première réponse), je rappelle quelle était votre question:
«Mais si je devais répondre au bergers à la bergère, sur quel base chiffré vous réferez vous pour pensez que cela n'existe pas.»

Je n'ai jamais dit que cela n'existe pas. Je pense que c'est infinitessimal, ultra-minoritaire et en rien représentatif.
Je traduis: ça existe, mais c'est très rare. Donc aucune négation la-dedans.

D'un point de vue statistique, il est tout à fait normal que la HALDE relate plus de plaintes pour discrimination de la part de personnes d'origines étrangères que de la part de francais de souche comme on dit. Je vous ferais bien la démonstration, mais j'ai peur que vous ne la saisissiez point.

28 mai, 2008 23:22  
Blogger Titophe said...

Cher Anonyme, je vais essayer de vous donner des éléments de réponse:
Votre question:
Donc la question est très très simple: comment le savez-vous?

Tout d'abord, je ne doute pas de votre sincérité. Je pense que vous n'êtes pas de mauvaise foi et que vous croyez réellement vivre dans une société dans laquelle les pensées stéréotypées sont marginales. Il est vrai que recencer des pensées est un challenge, et aucune personne sérieuse ne peut se targuer de communiquer des chiffres d'une quelconque statistique. Heureusement.
Ceci dit, si les pensées ne sont pas quantifiables ni recensables, cerrtaines manifestations sont révélatrices de leur existence et de leur importance. Il suffit d'y prêter attention et, encore mieux, de s'autoriser le questionnement. Il est vrai que lorsqu'on est la cible de ces manifestations répétées, ce questionnement se trouve facilité.
Je vous invite donc à regarder la vidéo postée dans ce billet et a lire le petit jeu de questions/réponses que je me suis amusé à faire.

Mon objectif n'est pas de "combattre" une quelconque catégorie de personnes. Ce serait stupide. C'est plutot de faire prendre conscience, par la réflexion et le questionnement, de l'importance de ce phénomène que vous minimisez, encore une fois, en toute sincérité.

29 mai, 2008 10:52  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour,

Tout d'abord, merci de poursuivre le debat. C'est vrai que nous n'avons pas le meme point de vue la dessus mais il n'empeche que je comprends tout a fait votre position.

Pour sur, il est facile de croire que le racisme est plus qu'abondant dans la tete des francais. On en parle tous les jours ou presque, toujours avec la meme indignation que je trouve assez meprisante.

Et meme quand il n'y a rien a raconter, la presse n'hesite pas a gonfler des ballons de baudruche pour continuer a denoncer du racisme monte de toute piece.

Par exemple, cet article publie aujourd'hui sur le site de libe:
http://www.liberation.fr/actualite/societe/328684.FR.php

Le titre est plus qu'explicite: il y a eu du racisme dans un RER. Mais qu'y apprend on au juste? Qu'une seule personne a depose une "main courante" pour motif de racisme.
On y apprend aussi que la video, sur laquelle le groupe d'individu supposes racistes ont ete vu, il n'y a pas d'actes de racisme...

Alors la question est simple: pourquoi relayer cette main courante? Pourquoi un titre aussi explicite alors que les faits montrent le contraire? Pourquoi inventer du racisme?

Et bien sur, j'ai choisi cet article parce qu'il date d'aujourd'hui, mais ce n'est pas le seul... Je me rends absolument compte que pour quelqu'un qui croit a priori que le racisme submerge la france, ce genre d'articles ne fait que renforcer sa position.

Pour conclure, je dirai aussi qu'il existe effectivement des prejuges qui peuvent etre positifs. Des etudes l'ont demontre.

29 mai, 2008 18:38  
Blogger Titophe said...

Il y a quelque chose que vous ne semblez pas comprendre, ou du moins dont vous n'avez visiblement pas conscience.

Ce qui polue la vie des gens "visiblement minoritaires", ce ne sont pas des "actes" racistes, abondament relayés par les médias car ils sont effectivement marginaux et, à ce titre, évènementiels. Non, ce qui mine leur vie, c'est cette vision stéréotypée qu'ils lisent quasi systématiquement dans le regard des autres, ce challenge permanent qui les oblige à toujours devoir en faire plus que la "normale", simplement pour faire changer ce regard qu'ils doivent supporter constament. Pourquoi d'après vous lorsqu'on est noir on a tant de mal à decrocher un entretien d'embauche, à qualifications égales(les statistiques de l'INSEE parlent de 3 fois moins de chances)? C'est parce qu'un noir s'est fait tabasser dans le RER? Allons donc! C'est parce que ceux qui n'ont pas d'à-priori sont encore, malheureusement, minoritaires parmis les employeurs potentiels, ces employeurs étant, dans leur diversité, le reflet de la société.
Les exemples peuvent se multiplier, les anecdotes se succéder sans fin. Le bon sens et l'honnêteté intellectuelle peuvent se passer de statistiques chiffrées pour arriver à certaines conclusions.

30 mai, 2008 08:49  
Anonymous Anonyme said...

--- Question hors sujet ---
Mais Titophe, au delà de la tenue de votre blog, menez vous des actions plus "concrètes" ? Militez-vous ?

30 mai, 2008 11:53  
Blogger Titophe said...

Je milite aussi, mais pour des causes qui n'ont aucun rapport avec le racisme.
Je ne pense pas que les initiatives comme le testing soient réellement efficaces en ce qui concerne le racisme. En effet, elles s'attaquent aux manifestations les plus visibles du phénomène, mais en aucun cas elles ne l'atteignent à ses sources. Je pense que seul le dialogue sans tabous permet l'introspection nécessaire pour passer la frontière. Il ne sert à rien de s'adresser aux convaincus ou aux bien pensants qui, lorsqu'ils sont spectateurs d'actes racistes ne se sentent en rien concernés par ces actes. Pourtant, je pense que nous sommes tous concernés par les états d'ames qui amènent certains (très marginaux) à passer aux actes.
Le blog permet, à travers l'anonymat, à travers la liberté de choisir son moment, de prendre le temps de réfléchir. Sur le sujet du racisme, c'est le meilleur acte militant que j'aie trouvé.

30 mai, 2008 14:32  
Anonymous Anonyme said...

«Pourquoi d'après vous lorsqu'on est noir on a tant de mal à decrocher un entretien d'embauche, à qualifications égales(les statistiques de l'INSEE parlent de 3 fois moins de chances)?»

Je n'ai pas eu vent de ces statistiques, et pourtant j'ai cherché. Mais je doute fort que l'INSEE ait de telles statistiques et pour cause, elles sont INTERDITES.
Donc vous voyez, vous en venez à inventer des études...

31 mai, 2008 17:57  
Blogger Titophe said...

C'est pourtant ce que dit l'intervenant de la video dans le billet indiqué plus haut. Mais effectivement, ces statistiques ne viennent peut-être pas de l'INSEE. Ceci dit, vous vivez dans un monde merveilleux.

01 juin, 2008 15:09  
Anonymous Louis said...

Bonjour à tous.
Je pense que pour comprendre le racisme moderne qui est détaché de toutes théories scientifiques sur l'existence de races "supérieurs", il est nécessaire de se pencher sur la question culturelle.
Le texte de Levi Strauss "Race et Histoire" est éclairant et personelement m'a beaucoup marqué et j'en conseille fortement la lecture.
Un extrait de l'introduction : "[...] il serait vain d’avoir obtenu de l’homme de la rue qu’il renonce à attribuer une signification intellectuelle ou morale au fait d’avoir la peau noire ou blanche, le cheveu lisse ou crépu, pour rester silencieux devant une autre question à laquelle l’expérience prouve qu’il se raccroche immédiatement : s’il n’existe pas d’aptitudes raciales innées, comment expliquer que la civilisation développée par l’homme blanc ait fait les immenses progrès que l’on sait, tandis que celles des peuples de couleur sont restées en arrière, les unes à mi-chemin, les autres frappées d’un retard qui se chiffre par milliers ou dizaines de milliers d’années ? On ne saurait donc prétendre avoir résolu par la négative le problème de l’inégalité des races humaines, si l’on ne se penche pas aussi sur celui de l’inégalité — ou de la diversité — des cultures humaines qui, en fait sinon en droit, lui est, dans l’esprit public, étroitement lié."

19 juin, 2008 21:26  
Blogger Titophe said...

Bonjour Louis, et merci pour cet extrait.
Un autre argument est de relativiser 1000, voir même 10000 ans par rapport aux millions d'annees de l'evolution.
Il est normal que lorsque des groupes se scindent, ils evoluent a des rythmes un peu differents, de par l'envirronement bien plus que de par leur nature. Que sont ces quelques milliers d'annees face aux millions d'autres qui separent le temps preset de l'epoque ou nos ancetres lointains on choisi d'explorer des contrees differentes?
Il est d'autre part important de definir ce que "progrès" signifie. Le monde d'aujourd'hui peut aussi paraitre bien effrayant.

20 juin, 2008 14:07  
Anonymous Bidou said...

Il est vrai que dans 500 ans on ne se demandera plus d'où sont parties les grands avancés de la Révolution Industrielle tant les avancés auront tour à tour été relancées par différentes régions du monde (Europe puis Asie puis...).
Je pense qu'il serait intéressant de développer cela :"Il est normal que lorsque des groupes se scindent, ils evoluent a des rythmes un peu differents, de par l'envirronement bien plus que de par leur nature." Comment expliquer alors que d'autres régions que l'Europe ayant un environnement plus ou moins similaire n'aient pas connus une histoire "cumulative" propre à l'Europe. Je pense que la réponse se trouve en réalité dans l'environnemet culturel. L'Europe a été le lieu de convergence et de confrontations souvent violentes entre cultures très différentes. C'est de cette diversité culturelle que sont nés les grandes innovations qui font notre monde. En gros, c'est une partie de la thèse de Levi Strauss qui explique ainsi le passé hégémonique de l'Europe et s'attriste de la fin de cette diversite culturelle.

29 juin, 2008 17:57  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home