Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

03 juillet 2006

52 - Quel est le malaise?

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Lundi 3 juillet 2006

Certains commentaires ces derniers temps laissent à penser que des visiteurs sont dérangés par le sujet, le ton de ce blog, et peut-être bien aussi par l’actualité autours du débat sur l’immigration.
Et encore une fois, ce malaise est palpable par la violence des propos, par le choix du vocabulaire.

Ceci est à la fois intéressant et inquiétant. Intéressant car l’objectif est d’inclure tout le monde dans la réflexion, et notamment celles et ceux qui ne sont pas convaincus au départ. Inquiétant, car les reproches sont souvent virulents et empreints d’une charge émotionnelle surdimensionnée qui en dit long sur l’amplitude du malaise.

En aucun cas, ceci ne peut me décourager, bien entendu. Mais j’avoue être curieux de comprendre certains mécanismes car je reconnais bien volontiers ma surprise. Comment un discours pacifiste peut-il générer une telle violence? De quoi ont-ils peur? Est-ce si difficile que ca de briser les tabous?


Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

19 Comments:

Anonymous Zebu32 said...

Ton blog dénonce beaucoup, Titophe. Aussi "pacifiste" n'est-il peut-être pas le mot le mieux approprié. J'ai été très surprise par la violence de certains commentaires, et je n'ai pas trouvé les mots pour y répondre. Mais en y réfléchissant encore, ça me rappelle le comportement des personnes qui se sentent prises en faute et qui sont incapables de l'admettre. Alors, pour seule réponse, elles emploient la violence verbale ou physique. C'est dommage dans le cas de ton blog, car tes posts offrent un véritable terrain de réflexion et d'échange. On peut arriver à des discussions constructives. Encore faut-il prendre le temps et la peine de lire les autres, d'essayer de comprendre leur opinion et de nous interroger sur notre position face à tout ça...

03 juillet, 2006 17:15  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

salut titophe, ça fait un bail !
dis donc j'errais à tout hasard dans ma colonne de favoris et j'ai cliqué sur ton lien, chose que je n'avais pas faite depuis un petit moment car cela avait fini par susciter chez moi un ennui mortel...
quelle n'est pas ma surprise de lire ce nouveau post... je me sens immanquablement visé outre le fait qu'il me semble que tu tournes un peu en rond.
je prends cinq minutes pour t'écrire et revenir sur les quelques inepties qui tournent elles au délire, à une espèce d'autopersuasion, je dirais même un exorcisme étant donné qu'il me semble t'avoir souvent démontré les lacunes de tes argumentaires et ce avec un parfait calme jusqu'à constater que tu éludais car exsudais ta mauvaise foi par tous tes pores et que tu finissais par être simplement méprisant... ta gentille copine du net psy dont j'ai oublié le nom et qui m'avait rendu grâce rapport à la justesse de mes propos pourrait analyser la chose ainsi : apparemment tu appelles au secours tes lecteurs, tu quémandes des encouragements pour flatter ton narcissime et encore une fois cela vient discréditer ton discours. j'ai parlé dernièrement de toi avec des amis antillais. n'usant d'aucune technique pour orienter la conversation, je leur ai demandé ce qu'ils pensaient de ce type de "combat". J'étais tout heureux de constater qu'ils partageaient mes vues à moi. héhéhéhéhéhé. comme quoi on peut faire partie d'une minorité et ne pas bassement sombrer dans la revendication lénifiante mais acide corrosivante-sociale, du communautarisme et de la victimisation à outrance. mais il est vrai que mon plus grand talent dans la vie voire le seul, est de me faire des amis décidément bien cérébrés.
salut titophe, see u !

04 juillet, 2006 02:18  
Blogger gladysdit said...

Hello à tous,

Le Comte, je crois que pour une fois, il fallait tourner au moins quinze fois ta langue dans ta bouche. Si tu lisais un peu plus bas, tu verrais que ce post aurait pu être influencé par tes lumières, mais que cette fois, il y avait plus frais au rayon primeur.

Sur ceux...

Bonne journée, je vais dormir

04 juillet, 2006 09:32  
Blogger Titophe said...

Bien vu Gladys! Effectivement, les propos inspirant ce billet sont récents et assez déroutants par leur violence gratuite.
Mais je partage tout à fait l'opinion de Zebu. Et je n'ai toujours pas trouvéla clé. Je pense que ce mode de communication, très virtuel et anonyme, empeche toute inhibition et permet des excès qui ne se produiraient peut-etre pas dans un mode de relation plus direct. Bref, on fait au mieux avec ce que l'on a, mais les limites sont vite atteintes.

04 juillet, 2006 10:36  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

comment cela ? il eut fallu que j'en lise d'avantage ?!!!
soit mes excuses bien contrites Titophe. je fais amende honorable.
Merci Glad de me remettre dans le droit chemin, c'est pas tous les jours que c'est possible héhéhéhé. je vais de ce pas m'enquérir de la teneur ces propos outrageants.

04 juillet, 2006 21:19  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

euh c où les posts outrageants là ? car l'anonymous du post 51 n'est pas si virulent. c'est parce qu'il dit que le blog de Glad est truffé d'âneries ?
il faudra bien pour ta part titophe accepter tôt ou tard la contradiction. tu nages dans ton armure de chevalier man.
qu'on m'indique les numéros des posts où des anonymous ont exprimé leur haine.

04 juillet, 2006 21:24  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

ah non il parlait de ton blog évidemment titophe.
la chaleur...
Et alors ? il est where le blème ? Je trouve cet anonymous parfaitement sain dans ses propos.
qui plus est le fait que je me sente visé n'enlève en rien la réalité de l'histoire que je conte dans mon post. et alors à ça ? vous répondez quoi ?

04 juillet, 2006 21:29  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

"sur ce" glad au fait, "sur ce".
et effectivement "aurait pu"... je suis donc parfaitement légitime.
ta sortie sur la violence permise par l'anonymat est absolument en adéquation avec tout tes réflexes réflexionnelles titophe...

04 juillet, 2006 21:32  
Blogger Titophe said...

L'objectif de ce billet n'est pas de pointer tel ou tel intervenant, mais plutot de s'interroger sur les raisons qui generent ce type d'intervention.

05 juillet, 2006 14:31  
Anonymous Jean-PierreD said...

La peinture du racisme en termes monocolores provoque forcément un malaise puisque le racisme est une mécanique à double rouage.
On peut en bénéficier grandement.
C'est là que la dénonciation, pacifique ou non, est forcément source de malaise. Tous ceux qui sont bénéficiaires du racisme ne peuvent que réagir avec virulence ou violence à un discours qui met en danger leur position et leur manière de vivre sociales.

05 juillet, 2006 21:58  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

super JP...
donc tu qualifies l'anonymous et peut être moi même par la même occurrence de raciste.
c'est justement ce qu'on pointe du doigt chez titophe.
dans vos rhétoriques manichéennes vous ne vous faites que les complices des plus caricaturales figures du FN.
aucune contradiction n'est possible ici, pourtant les failles sont grandes et porteuses de dangerosité stigmatisante.
y'a un nid ici ou quoi ?

06 juillet, 2006 01:01  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

tu te questionnes encore sur le pouquoi titophe ? je trouve ça véritablement hallucinant.

06 juillet, 2006 01:02  
Anonymous Anonyme said...

l'amnésie est générale.

Les esclavagistes etaient au départ des noirs.

pourquoi le nier ?

10 août, 2006 20:31  
Blogger o houé said...

"pourquoi le nier ?"

tout simplement, parce que c'est FAUX !

14 août, 2006 19:04  
Anonymous mexen said...

Je ne connais pas votre blog, je viens d'arriver dessus. Mais je crois avoir un début de réponse à votre questionnement.
Ce blog n'a pas l'air de dénoncer tant de tabou que ça, on parle tout le temps et partout du racisme. Les refoulement devant les discothèques, les sans-papiers, les banlieues, la police, les associations etc... etc...

Ce que reproche certains à ce discours généralisé, c'est qu'il accuse le "Blanc" de tous les mots de la Terre.
Exemple : Quand on reviens à la période de l'esclavagisme. La seule image qu'on voit est celle du commerce triangulaire et des Européens qui viennent se servir en autochtones un peu partout.
Rien sur les Egyptiens et leurs esclaves d'il y a 3000 ans, rien sur les Arabes qui allaient capturer en Nubie ou en Ethiopie leurs futurs serviteurs ou eunuques etc...
Pareil en Asie ou dans les Amériques.

Tous les peuples de la Terre ont leurs parts d'ombre, mais ce sont toujours les mêmes qu'on accuse. Pensez à lire "Le sanglot de l'homme blanc" de Pascal Bruckner.

15 août, 2006 20:00  
Blogger Titophe said...

Mexen. Ce constat est exact. Il n'empeche que l'on peu briser les tabous sans pour autant creer de la culpabilité. Notre societe a une realité, c'est la nouvelle diversité de la population. Pourtant, l'histoire que l'on nous enseigne est encore bien trop focalisee sur une seule composante de cette population. Ceci a un effet exclusif sur le reste de nos concitoyens.

16 août, 2006 15:28  
Anonymous mexen said...

Tout à fait d'accord au niveau des manuels scolaires !
Mais c'est juste ça votre fameux tabou ? C'est un peu léger !

17 août, 2006 12:54  
Blogger Titophe said...

Non, le tabou est plus profond que cela. En effet, en n'enseignant qu'un aspect glorieux et plutot mytique de notre histoire, se cree un sentiment de "culpabilité" dès que cette meme histoire est vue sous un autre angle. Je pense que le tabou est principalement du a ce sentiment de culpabilité. Voir par exemple certains billets que j'ai mis en ligne l'année derniere sur:
- Les tabous du langage
- La culpabilité
- Les mariages mixtes

17 août, 2006 13:01  
Anonymous dominique said...

Titophe, le problème me semble-t-il est que tu abordes le sujet à un moment où les français sont partagés entre rechercher des moyens de retrouver leur fierté passée (du temps ou la France était, parait-il grande) et présenter des excuses pour les dégâts commis.
Deux attitudes qui me paraissent tout aussi déplacées aujourd'hui, où il s'agit simplement de trouver un terrain d'égalité et de partenariat où personne ne chercherait à "coloniser" personne. Et c'est loin d'être le cas, le racisme se développant partout.

Heureuse journée à toi :-)

18 août, 2006 10:28  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home