Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

28 mars 2007

102 - Faire la paix avec notre passé

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets
Mercredi 28 mars 2007

Comment regarder notre histoire en paix?
Refuser de regarder ceci en face, c'est nous enchainerCliquez sur l'image pour l'agrandir



D'autres y sont pourtant bien arrivés...


Voilà un symbole fort de courage et d'abnégation!

Notre histoire: C'est en sachant la regarder en face que nous pourrons paisiblement nous retourner vers l'avenir, sans crainte de lui tourner le dos

Titophe



Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

11 Comments:

Anonymous zebu32 said...

Pourquoi tourner le dos à notre histoire ? Cela me paraît excessivement dangereux. La surmonter et en tirer les leçons après l'avoir regardée en face, oui, mais se dire que la page est tournée et la déchirer, c'est risquer de refaire les mêmes erreurs.

29 mars, 2007 05:11  
Blogger Titophe said...

Bonjour Zébu. Ah! Que ferais-je sans toi? Ton sens du mot juste me fait terriblement défaut.
Ce que je voulais dire, par une formule visiblement maladroite, c'est que pour se tourner vers l'avenir, il faut pouvoir tourner le dos au passé sans crainte. C'est une métaphore, cela ne signifie pas que l'on se passe de rétroviseur! Je vais réfléchir à une nouvelle formule moins sujette au malentendu.

Que penses-tu de:
"Notre histoire: C'est en sachant la regarder en face que nous pourrons paisiblement nous retourner vers l'avenir, sans crainte de lui tourner le dos"

29 mars, 2007 09:40  
Anonymous zebu32 said...

Je préfère la nouvelle formulation... et je suis surtout contente de ne pas t'avoir vexé. J'ai hésité à laisser mon com ce matin, parce que ça faisait encore la critiqueuse de service. Mais tout est bien qui finit bien ! Bonne journée à toi

29 mars, 2007 11:05  
Blogger Titophe said...

Ma chère Zébu, je suis non seulement ouvert à la critique, mais je l'appelle de mes voeux! Pour me vexer, il en faut bien plus, surtout quand elle est constructive comme la tienne.

29 mars, 2007 11:22  
Anonymous DaTroll said...

Attention ! Tu retombes dans la caricature...

Tu incrimines toujours les occidentaux et particulierement les blancs.

Aujourd'hui pourtant, mieux vaut etre noir musulman en France plutot que blanc catolique dans les pays islamiques.

Et ne me taxe pas de raciste, c'est la situation telle qu'elle est. Les journaux Turques disaient que le Pape n'avait rien a y faire alors que la Turquie est officiellement laique.

Outre ce fait, tu resumes la barbarie de l'histoire a la barbarie des blancs.
C'est certes en partie vraie pour les occidentaux (je dis en partie parce qu'ils ont aussi subits la barbarie d'autres peuple), mais on peut certainement pas l'etendre a l'histoire de l'humanite, ce serait completement faux.

Par consequent, melanger sur un axe temporel ce qui releve de l'histoire de l'Humanite et ce qui releve de l'hitoire d'un peuple bien precis est completement absurde.

29 mars, 2007 18:50  
Blogger Titophe said...

DaTroll, mon objectif n'est pas de me transformer en historien, ce que je ne suis pas. Mon objectif est de contribuer, dans la limite de mes petits moyens, à contrer la banalisation du sentiment raciste dans notre société francaise. Point à la ligne. Les faits historiques auxquels tu te réfères n'ont pas d'incidence sur le racisme latent qui mine notre pays. Je ne m'appuie que sur ceux qui ont une corélation et une relation de cause à effet avec le racisme d'aujourd'hui.
En gros, j'ai un objectif très pragmatique. Pas toi.

30 mars, 2007 10:54  
Blogger Lou said...

Le problème de l'histoire est qu'elle est le reflet de notre société...
On y relate certains fait mais pas tous..
ex : on parle bcp plus des juifs morts dans les camps de concentration que des tsiganes... car aujourd'hui les juifs (qui en effet ont bcp souffert) ont eu les richesses de se regrouper et de pouvoir édifier pas mal de mémorials pour nous rappeler cet horreur

Pourquoi ne parle-t-on pas du génocide du Darfou au Soudan ? (http://lou-poulain.blogspot.com/2006/12/darfur-wall.html)
de la disparition du Tibet par les Chinois ?
etc...

l'histoire est selon moi également faussée...
mais je pense qu'on a compris désormais qu'un peuple évolue... et il serait déplacé de discriminer les allemands parce qu'ils ont eu la "malchance" d'avoir un Hitler au pouvoir...
l'égalité et la justice n'est pas encore gagnée
et je suis assez d'accord avec Datrolle sur le fond (pas sur les accusations)
:)

30 mars, 2007 12:04  
Blogger Titophe said...

Bonjour Lou. Oui, je suis d'accord, il y a inégalité de traitement en ce qui concerne le devoir de mémoire. J'ai déja couvert ce sujet dans ce billet.
De plus, je supporte à 100% l'idée de rétablir toutes les vérités historiques, ce n'est que justice.
Mais mon fil rouge n'est pas l'histoire, c'est le racisme. Comme je le disais dans mon commentaire précédent, il m'importe d'abord que le racisme latent, répandu si largement dans notre société, disparaisse enfin. Pour celà, je m'attache aux causes de celui-ci. Elles sont bien plus liées à la méconnaissance et à l'occultation des periodes esclavagistes et coloniales qu'à la situation au Tibet. Ceci ne signifie pas du tout que je sois insensible au sort des Tibétains, mais j'essaye de ne pas me disperser.

30 mars, 2007 12:52  
Anonymous Brigitte said...

Une image vaut mille mots...

31 mars, 2007 16:39  
Anonymous rosco said...

Titophe dit : "Mon objectif est de contribuer, dans la limite de mes petits moyens, à contrer la banalisation du sentiment raciste dans notre société francaise. Point à la ligne."

Et vous pensez que c'est en cognant perpétuellement comme un sourd contre les sales racistes que vous allez faire avancer les choses ?
Mais c pas sur un blogue qu'on fait la révolution, votre engagement parait tellement viscéral que vous devriez vous "besancenotiser" et monter au créneau... sinon votre travail ne reste qu'une branlette de neurones pour convaincus de la première heure.

10 avril, 2007 23:09  
Blogger Titophe said...

Et bien, dans ce cas, j'en déduis, de part votre réaction, que le plaisir n'est pas solitaire ;-)

11 avril, 2007 12:55  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home