Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

04 octobre 2007

132 - Racisme Institutionnel - (6) La sortie du racisme

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets
Jeudi 4 octobre 2007

Sixième et dernière partie de l'article de Teun A. Van Dijk.

Chapitres précédents:
(1) Introduction
(2) Le racisme des élites
(3) L’analyse du discours raciste
(4) En Europe
(5) La structure du discours raciste


La sortie du racisme



L’analyse de débats parlementaires et d’autres formes de discours politique montre d’une part que le racisme est officiellement rejeté, mais que de l’autre, le discours des élites représente de plus en plus les immigrés en termes de menaces pour l’État providence, la culture occidentale, et bien sûr, pour « notre » supériorité économique, politique et sociale.
Avec l’arrivée de nombreux étudiants étrangers, qui forment des minorités ethniques à l’université, les institutions liées à l’enseignement ont joué un rôle important et novateur dans le développement d’une société pluriculturelle, par exemple dans le domaine de l’apprentissage des langues et dans certains aspects du programme éducatif. Cependant, ici aussi, l’on trouve maintes traces d’une longue histoire de programmes à caractère raciste et sexiste, reposant sur les formulations des spécialistes en sciences sociales et en sciences naturelles des générations précédentes. Bien que des progrès aient été accomplis au cours des dix dernières années, l’analyse des manuels scolaires révèle que l’enseignement de la société pluriculturelle est au mieux fragmentaire, contenant encore bien peu d’informations et encore beaucoup de stéréotypes et de préjugés en ce qui concerne les minorités ethniques et leurs pays ou continents d’origine.
En résumé, il semblerait que les élites et les institutions en Europe allient une doctrine officielle non raciste à la pratique quotidienne plus que fréquente de la discrimination liée à des idéologies racistes et ethnicistes. Quand elles sont exprimées et reproduites dans les discours des élites qui dominent la société, de la politique aux médias, et de l’enseignement à la recherche, ces diverses manifestations du racisme des élites affectent sérieusement le bien-être et les droits civiques des immigrés, des minorités et des réfugiés. En mettant l’accent sur l’immigration illégale, les problèmes liés à l’intégration, le crime, la violence, le terrorisme, le manque d’éducation, et, en général, toutes les qualités négatives attribuées à l’Autre, le discours des élites est à même de produire, de diffuser et de renforcer les préjugés et idéologies courants qui, à leur tour, engendrent et légitiment la discrimination au quotidien dans les domaines du droit au séjour, à l’emploi, à l’habitat, à la vie politique, à l’éducation, à la sécurité, à la santé, à la culture.
Le racisme discursif des élites ne se limite donc pas à de simples « mots » ou « idées », mais il constitue une pratique sociale envahissante et influente qui donne lieu, pour les minorités, à des formes concrètes d’inégalité ethnique et de subordination dans la vie de tous les jours. Il existe une voie majeure pour contrer ce racisme des élites : que des intellectuels et des groupes, issus des minorités ethniques aussi bien que de la majorité, émettent des discours dissidents, antiracistes, consistants et critiques. Le futur d’une Europe pluriculturelle et pacifique dépend de l’existence de discours d’élites alternatives, et de la façon dont ils parviendront à influencer les institutions. Dans le monde contemporain, en Europe et ailleurs, il n’y a pas d’alternative à une société pluriculturelle et pluriethnique, débarrassée du racisme. Seuls un discours et une idéologie résolument antiracistes des élites en faveur d’une telle société seront à même de la rendre possible.

Traduit de l’anglais par Patrice Riemens, révisé par Anne Querrien




FIN


Commentaire: La conclusion me semble claire, et va dans le sens de la solution 1 proposée dans le billet "Contraindre ou convaincre?".

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

8 Comments:

Anonymous polly said...

je suis vraiment dans l'attente de l'émergence d'une élite issue des minorités et DISSIDENTE. On voit quand même les choses bouger un peu, ne serait-ce que dans les écoles où les minorités sont nombreuses. Ces zones que diabolisent les médias sont pourtant des viviers formidables de jeunes intelligences. Et les équipes qui ont choisi de s'y installer (malheureusement les va-et-vient de jeunes prof sont nombreux)récoltent beaucoup plus que dans les zones de privilégiés.

04 octobre, 2007 15:45  
Anonymous Cécile said...

que dires de l'article, il illustre parfaitement la situation..En tous cas tres bon blog

04 octobre, 2007 17:52  
Blogger Titophe said...

Polly, tu as raison. D'ailleurs, cette association systématique entre immigrés et zones défavorisées est regrettable. On oublie, ou on nous fait oublier, que nombre d'immigrés vivent dans d'autres circonstances.

05 octobre, 2007 10:16  
Blogger Titophe said...

Cécile. Bienvenue! J'espère te recevoir encore souvent. N'hésite pas à commenter les articles qui t'inspirent.

05 octobre, 2007 10:19  
Anonymous elgreco said...

Monsieur Ortefeux ou HorsDuFeux a du pain sur la planche...
Il fallait l'écouter hier en directe...

Un air de Göbels décidé et d'une certaine façon rêveur!

Qui va freiner tous ces dégats?
Comment?

09 octobre, 2007 16:40  
Blogger Titophe said...

Bonjour Rached. En direct sur quoi?

09 octobre, 2007 16:50  
Anonymous jocelyncharles said...

Bonjour
j´ai trouvé deux video qui peuvent
expliquer le probleme: police et " immigrés " :

http://police.etc.over-blog.net/article-12628153.html

et

http://www.dailymotion.com/related/1280848/video/x1q83h_paroles-de-flics_politics

Qu´en pensez vous?

16 octobre, 2007 15:23  
Blogger Titophe said...

Jocelyn, merci pour ces liens. Interessant temoignage. D'un coté c'est inquiétant car on nous manipule bien profond, d'un autre c'est rassurant, car finalement le monde n'est pas plus dangereux aujourd'hui qu'hier.

17 octobre, 2007 13:50  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home