Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

08 juillet 2007

118 - La repentance est-elle utile?

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Dimanche 8 juillet 2007

Mercredi dernier, 4 juillet 2007, je suis tombé par hasard sur une émission de France Inter: "ça vous dérange". Le thème du jour: "La repentance est-elle utile?". Inutile de préciser l'intérêt sucité chez moi par ce débat entre deux invités que tout oppose:

Olivier LE COUR GRANDMAISON
Maître de conférences en sciences politiques à l'Université d'Evry-Val-d'Essonne.
Coloniser, exterminer
éditeur : Editions Fayard
parution : Janvier 2005


Daniel LEFEUVRE
Professeur d'Histoire contemporaine à Paris 8
Pour en finir avec la repentance coloniale
éditeur : Flammarion
parution : Septembre 2006


J'avoue être resté sur ma faim, car le thème du racisme n'a été que survolé, le sieur LEFEUVRE faisant tout pour couper son interlocuteur ou dévier la discussion dès que celle-ci franchit le seuil des limites qu'il semble s'être fixées. On sent très bien le poids du tabou, la peur qui conduit ce dernier à ne pas laisser s'exprimer son interlocuteur, pourtant lui très respectueux de la parole de l'autre. Le débat dure environ 1 heure, et je crains que peu de visiteurs n'aient la patience de suivre celui-ci. Mais j'ai choisi néanmoins de le partager. Ceci m'a pris du temps, ne serait-ce que parce que j'ai du au préalable l'enregistrer pour m'assurer qu'il restera bien disponible dans la durée. Il vous suffit de cliquer sur la flèche de lecture ci-dessous, en sachant que certains utilisateurs d'Internet Explorer devront cliquer deux fois. Je vous souhaite une bonne écoute et serai très intéressé de connaitre les impressions de celles et ceux qui auront eu le temps et la patience de ré-écouter cette émission.





PS: Si le message "Error opening file" apparait, cliquez ICI


Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

2 Comments:

Blogger Ben said...

J'ai pris le temps d'ecouter en entier, en ce samedi 14 juillet, en cuisinant et gardant un oeil sur les petits. Interessant, enfin c'est toujours les memes choses ressassées. Le camps de Daniel Lefeuvre n'arrive pas à imaginer le monde et l'histoire en dehors de sa propre perspective, maintient des mythes sur le sois disant, retard civilisatonnelle et technique des colonisés, les memes schémas, les memes tabou.

14 juillet, 2007 21:31  
Blogger Titophe said...

Oui Ben, je pense que la notion de tabous est ici très importante. Ceux-ci sont le frein qui empêche de se poser de nombreuses questions, qui font que le racisme par exemple n'est qu'évoqué de facon anecdotique alors qu'il occupe une place centrale.

16 juillet, 2007 08:52  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home