Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

18 décembre 2006

86 - Le regard des autres

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Lundi 18 décembre 2006


Quel est le poids du regard des autres dans la réussite personnelle? Se construit-on indépendamment de celui-ci? Peut-il conditionner nos comportements que ce soit de façon positive ou négative? Un regard stéréotypé n'est-il pas la première manifestation du racisme?
Je conçois tout à fait que certains individus à la personnalité forte et affirmée puissent s’affranchir de toute influence négative d’un certain regard, mais cette force n’est-elle pas le résultat d’un autre regard, celui de leurs proches, de ceux qu’ils aiment et qui les ont sans discontinuer encouragés et soutenus?

Le regard en soi peut être une forme de discrimination, sans pour autant être puni par la loi, car cette discrimination ne s’accompagne pas d’actes ou de comportements répréhensibles. Ce regard est engendré par les stéréotypes, dont les méfaits ne sont plus à démontrer, comme l’étude suivante l’illustre très bien.

Certains d’entre nous doivent quotidiennement soutenir ce regard. C’est la présomption de culpabilité, la présomption d’incompétence, ou même la présomption de dangerosité. Bien entendu, il n’est pas celui de 100% des gens, mais d’une majorité incontestablement. Ce regard peut changer, il est vrai, mais souvent au prix de performances incroyables, bien supérieures à celles attendues de n’importe qui n’entrant pas dans les stéréotypes incriminés.

Combien de fois ai-je entendu, de la bouche de nos semblables “visiblement minoritaires” ayant brillamment réussi dans la vie, qu’à chaque étape il leur a fallu toujours faire plus que tout autre, juste pour franchir cette barrière du regard stéréotypé?

Alors, que doit faire notre société? Demander et même exiger que seuls les surdoués, capables de dépasser les performances moyennes, puissent vivre dans la dignité? D’autres voies me semblent plus démocratiques. Il s’agit avant tout de s’attaquer aux stéréotypes, de ne pas les nier ni les minimiser, de les reconnaître, de les assumer, et ensuite de les démonter un par un. C’est une tache citoyenne que chacun peut entreprendre à titre individuel, mais c’est aussi une tache politique qui nécessite courage, talent et leadership. Dans ce fameux débat sur l’insécurité, c’est certainement la seule initiative qui pourrait radicalement changer les choses. Les faux semblants et mesurettes mis en avant par des prétendants soucieux de leur impact électoral avant tout ne sont que des renforcements de ces stéréotypes et ne résulteront que par une aggravation d’une situation explosive. Ce n’est pas sur les bancs du législateur que se trouve la solution, c’est entre les mains de ceux qui allient le courage et l’honnêteté avec de réels talents de leaders et de communicants…



Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

4 Comments:

Anonymous zebu32 said...

Ben dis donc, faut être motivé pour laisser un commentaire : je ne sais pas si je suis la seule, mais j'ai beaucoup de mal à afficher ton site et à accéder aux commentaire depuis deux jours. J'espère que celui-là passera.

Les noirs sont faignants, les arabes voleurs, autant de stéréotypes qui ont la dent dure. Je ne suis ni noire ni arabe, mais je pense sincèrement que naître dans un pays comme la France quand on est l'un ou l'autre, on subit beaucoup plus le regard des autres qu'on ne l'accepte quand on un Français bien blanc (enfin, en surface, hein ? Je ne parle pas de la couleur intérieure...). Alors oui, on avance dans la vie en ayant le sentiment d'avoir toujours quelque chose à prouver. Qu'on est intelligent, qu'on est honnête, qu'on est fiable. En ce sens, le regard des autres modèle (module ?) la vie. Et je pense qu'il en va de même pour bien d'autres catégories... comme les femmes. Et j'en suis une ! Pour prendre un exemple tyout à fait anodin, une femme n'entre pas avec la même "insouciance" dans un magasin de bricolage qu'un homme. Et je ne raconterai pas ma dernière visite au rayon informatique de chez Darty. J'avais oublié que j'étais une femme et donc forcément nulle en informatique (raté, c'est mon boulot !). Et tout à coup, au ton arrogant du vendeur, je me suis sentie obligée de prouver que femme ne veut pas forcément dire nunuche.
En conclusion, les stéréotypes sont partout, et dire qu'on se construit sans le regard des autres serait une ineptie.

20 décembre, 2006 12:25  
Blogger Titophe said...

Bonjour Zebu, je ne sais pas ce qui se passe avec blogspot, mais effectivement j'ai vu quelques lenteurs ces derniers jours.
Pour les stereotypes, je suis bien d'accord. En fait, la question n'est pas de savoir s'ils existent ou non, mais plutot de trouver une solution pour que les gens prennent conscience de leur existence. Ceux-ci sont bien souvent inconscients. Les faire emerger de cette inconscience est encore un tabou. Les seules references au racisme qui sortent peu a peu du silence sont de l'ordre du fait divers ou de l'acte delictueux, mais jamais, au grand jamais, on ne pousse plus loin le sujet. C'est tout le sens de mon blog.

20 décembre, 2006 13:21  
Blogger Massir said...

http://attounissia.blogspot.com/2006/12/action-note-blanche-action-blank-post.html

21 décembre, 2006 20:01  
Blogger Titophe said...

Bonjour Massir, rien compris au lien que tu as envoyé. Comment peut-on techniquement censurer un blog?

22 décembre, 2006 08:42  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home