Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

25 octobre 2006

78 - Les stéréotypes s'invitent au Sénat

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets
Mercredi 25 octobre 2006

Le canard Enchainé du 18 octobre dernier relate une anecdote très révélatrice. Je me permet de relayer l'article en question que j'ai trouvé sur le site d'Alain Mabanckou.

Sans doute une info qui est passée presque inaperçue. Elle est signalée dans Le Canard enchaîné du 18 octobre dernier : "Bon nègre", avait intitulé l’hebdomadaire satirique pour rapporter le "délit de faciès" subi par deux attachées parlementaires noires, l’une travaillant pour le socialiste Yannick Bodin et l’autre pour le questeur socialiste Gérard Miquel. La scène, d’après Le Canard, s’est passée le 10 octobre dans une cafétéria du Sénat.

Les deux attachées parlementaires de couleur sont apostrophées, à leur entrée dans la salle, par un Sénateur UMP du Val-d’Oise Hugues Portelli (en photo), qui leur lance : « Vous pouvez nettoyer, parce que c’est sale ! On ne peut pas se servir, ici, c’est vraiment dégoûtant ». Et comme les deux attachées parlementaires, sous l’effet de la surprise, ne bronchent pas, le Sénateur UMP enfonce le clou : « Vous comprenez ce que je vous dis ou pas ? (...) Nettoyez, vous comprenez ou, ou pas ? » Alors, l’une des deux femmes lance : « C’est vrai que nous sommes noires, et qu’en général les femmes noires sont au Sénat pour faire le ménage. Mais là, nous venons juste nous servir un café. Nous sommes des assistantes parlementaires. »

Et comme le pauvre type de l’UMP se rend compte de son impair, il emprunte plus qu’un terrain glissant, question de se rattraper : « Vous savez, je ne suis pas raciste, mon beau-frère est antillais, mais je pensais que vous veniez là pour travailler. » Allons, allons, avis aux autres qui se livreraient à un tel amalgame : prévoyez un beau-frère de couleur. Mieux encore, vous pouvez trouver un beau-frère de votre beau-frère qui a épousé une personne de couleur...



Cette petite anecdote montre combien les stéréotypes sont ancrés dans nos esprits et combien ils peuvent s'avérer blessants. Une étude montre même leur pouvoir aliénant. En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez lire ce rapport: "La Menace du Stéréotype". Bonne lecture...


Ce sketch fait lui aussi appel aux stéréotypes. Il nous rappelle combien le rire est conditionné par nos aquis culturels, et pas forcément les meilleurs.

Voir aussi: "Question d'humour"

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

7 Comments:

Anonymous mexen said...

Et oui, les stéréotypes restent!
Le pire c'est que je suis sûr que ce pauvre (naze de) député n'est réellement pas raciste !

26 octobre, 2006 02:12  
Anonymous Anonyme said...

Ben oui, ce stéréotype existe tout simplement parce qu'il correspond à une réalité. Les 2 assistantes l'ont très bien exprimé. C'est un banal quiproquo sans grande importance, et le type n'est évidemment pas raciste. Je ne vois pas pourquoi il se justifie, d'ailleurs.

26 octobre, 2006 14:57  
Anonymous Anonyme said...

On a tous des idées reçues encrées plus ou moins profondément. La connaissance en efface certaines, l'intelligence et le respect en canalysent d'autres.
Je suis prête à parier qu'on ne l'y reprendra plus, tout du moins au Senat!

En effet ce post s'accorde en tout point avec le mien. Les media véhiculent à longueur de journée tout ces clichés, que les gens qui créent le programme et ceux qui les regardent emmagazinent comme valeur universelle. On est donc face à un vrai pb de richesse de l'info et de retransmission de toutes les mémoires de la collectivité.

26 octobre, 2006 17:53  
Blogger Titophe said...

Oui Gladys, nous vivons dans une societe fantasmee et perdons souvent le lien avec la realite

27 octobre, 2006 10:54  
Anonymous TunisianTouch said...

Je ne partage pas l'avis de l'utilisateur anonyme car le sénateur de l'UMP devrait avant tout questionner les deux assistants s'ils sont responsables du ménage avant de leur lancer que c'est sale et qu'il faut nettoyer c la moindre des choses et ça montre bien la prédominance de nos préjugés et du recisme latent

30 octobre, 2006 13:34  
Blogger Titophe said...

Je partage ton analyse, Tunisian Touch

30 octobre, 2006 16:12  
Anonymous ZAÏMA said...

01.2007

Bonjour à tous,

Gladys, je vais te, et me, répeter à nouveau que tu es une belle fille ! Et no-pannique je suis plus attiré par l'autre sexe, les mâles !!!! (j.r et sue hellen ah ah ah !!!!)

C'est vraiment triste, cette histoire de racisme latent !.... Comme si nous avions besoin de cela !!!!

Déjà que nous avons du mal à "nous intégrer" au milieu de "L'HISTOIRE"....

Faux croire que nous avons encore des "progrès" pour être "ENFIN" pris en compte !!!.....

Et oui, on a beau se vanter en permanence d'être (soits disants) cûltivés, et bien on a encore du chemin à faire !!!!

On ne peux, ni être tristes, et encore moins fiers !!!

Bonnes fêtes d'année de l'an 2007 !!!!!!!

(Nous pouvons le souhaiter encore,
et celà jusqu'au 31 Janvier)



ZAÏMA

06 janvier, 2007 20:34  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home