Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

16 août 2006

56 - L’accueil tunisien

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Mercredi 16 aout 2006

Les vacances sont finies, trop courtes, bien trop courtes.
Le moment fort de cette période a été notre séjour sur l’ile de Djerba ou encore une fois (c’est notre deuxième visite en Tunisie) les Tunisiens nous ont fait une très forte impression quant à la qualité de leur accueil. Souriants, gentils et généreux, ils savent très bien créer une ambiance détendue, gaie (de sacrés blagueurs!) et propice aux échanges.
Le tourisme est évidemment l’activité économique dominante sur cette ile ou les sollicitations pour le touriste sont nombreuses. Pourtant, malgré cette situation j’ai particulièrement apprécié la constance de la bonne humeur même si aucune transaction ne vient clore une relation établie initialement sur ce seul objectif. En d’autres termes, j’ai été plutôt peiné de voir certains touristes se plaindre d’être « constamment agressés » par les marchands des souks, alors qu’il ne s’agit que d’un jeu qu’il faut accepter dans la détente et comme l’opportunité de créer une relation. Bref, si vous ne connaissez pas et que l’on vous rapporte ce message, sachez que l’on peut vivre ceci de façon tout à fait positive !

J’espère pouvoir m’inspirer de toutes ces émotions pour reprendre la vie de ce blog. Ces gens ont beaucoup à nous apprendre ne serait-ce que sur leur capacité à accueillir « l’autre », ce qui nous ramène au sujet du site.

A bientôt donc pour des billets plus thématiques et bon retour a ceux qui, comme nous, ont terminé leurs vacances.


Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

10 Comments:

Anonymous EMMA BENJI said...

Merci pour ce message sur mon ile!!!
Tu peux maintenant me comprendre quand je parle de Djerba... J'ai un seul regret, ne pas avoir les moyens de m'acheter un terrain la bas!
Raconte nous les endroits que tu as visité (meme si tu n'as pas beaucoup visité)
C dommage que tu n'aies pas eu le temps de bien faire le tour... Cette ile est un vrai paradis sur terre!

Vu que tu connais mainenant l'ile, tu pourrais enrichir le debat sur le texte portant justement sur Djerba

http://emmabenji.canalblog.com/archives/2006/04/index.html

16 août, 2006 12:24  
Blogger Titophe said...

salut Emma. J'ai peu visité, je l'avoue, surtout a cause de la chaleur qui rend les deplacements assez fastidieux. XCeci dit, nous nous sommes pas mal balladés et un peu perdus dans les rues tortueuses et colorées de Houmt Souk et de Midoune, pour le plus grand plaisir de mes filles et femme qui ont pu marchander et plaisanter a foison avec les marchands Djerbien. Nous avons bien entendu succombé a la tentation et avons passé la journée incontournable en mer sur les "bateaux pirates" qui relient "l'ile au flamands" pour un dejeuner joyeux et copieux sous la tente berbere. Bref, que du bonheur.

16 août, 2006 15:23  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

"plutôt peiné de voir certains touristes se plaindre d’être « constamment agressés » par les marchands des souks, alors qu’il ne s’agit que d’un jeu qu’il faut accepter dans la détente et comme l’opportunité de créer une relation."

salut Titophe, je vois que tes vacances t'ont fait du bien. Tu reviens fort avec cette jolie réflexion bobo-post-colonialiste. Titophe le touriste qu'a tout compris lui : c'est qu'un jeu le souk. Les gens sont pas là pour vendre et bouffer, ils sont là mais n'y ont aucun intérêt. Penses tu ! les indigènes sont tellement communautaires et solidaires.
c'est qu'un jeu ouais : un piège à cons donc non ? à touristes.
ça sent l'sapin ton histoire, le lèche vitrine. t'as noué quoi comme relation là bas en sortant de ton club ? t'as parlé cinq minutes avec un marchand ? t'as plaisanté avec ? t'as marchandé avec ?
quelle hy-porc-risie vraiment ça me fait gerber.

17 août, 2006 09:47  
Anonymous Zebu32 said...

Bon retour à toi. A défaut de lancer des débats dès maintenant, tu peux toujours nous mettre des p'tites photos : on trouvera toujours quelque chose à dire, promis !!

17 août, 2006 13:40  
Blogger Titophe said...

Merci Zebu! Ce billet etait une mise en jambes apres un long break. Mais j'ai deja commencé a cogiter en lancant un nouveau billet aujourd'hui...

17 août, 2006 14:50  
Anonymous dominique said...

Titophe, je crois bien que j'étais dans le même hôtel ... en 1976 !
J'ai gardé de Djerba un très beau souvenir.
Bisous

18 août, 2006 10:35  
Blogger Titophe said...

Salut Dominique, c'etait le club Marmara Dar Djerba.

18 août, 2006 11:07  
Anonymous EMMA BENJI said...

oui dar Jerba est devenu MArmara Dar Jerba et ils ont interdit son acces aux djerbiens alors qu'ils allaient s'y baigner.
Dominique, Djerba a bien changé depuis 1976!!!

18 août, 2006 17:33  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

j'y crois pas ! et t'étais bien en club en plus !

19 août, 2006 12:14  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

pour découvrir un pays ? quoi de mieux que le club ?

21 août, 2006 11:13  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home