Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

06 juillet 2006

53 - Instrumentalisation

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Jeudi 6 juillet 2006

Après avoir longtemps tourné autours du sentiment raciste, de ses origines historiques et culturelles, il me semble intéressant de s’interroger sur l’utilisation que certains font de cette faiblesse dans notre société.
Utilisation, manipulation ou instrumentalisation d’un sentiment ouvertement marginalisé et pourtant silencieusement répandu, le cynisme de certains frise l’irresponsabilité. Le résultat n’est autre que d’entretenir ce mal tout en affichant la volonté contraire. Comment expliquer cette focalisation des prétendants sur l’insécurité et l’immigration? L’objectif est toujours le même, faire le plein de voix quelque en soit le prix.
Pourtant, je reste persuadé que la plupart de ces «leaders» ne partagent pas eux-mêmes ce sentiment. Ils le connaissent et l’utilisent. C’est tout simplement une manipulation de masses très efficace et très pratique dont ils ne souhaitent certainement pas se passer. C’est pourquoi le Tabou a encore la vie dure, car aucun de ceux (ou celles) qui sait parfaitement l’utiliser n’osera le dénoncer.

J’ai intentionnellement mis entre guillemets le mot leader, car la composante éthique a disparu en dénaturant le concept de leadership. Qui aura le courage de refuser la facilité au risque de perdre une course parce qu’il/elle veut rester «propre»? Je ne le/la connais pas, mais je pense que c’est à nous, c’est à dire à celles et ceux qui n’ont rien à perdre, de dénoncer ce «dopage» que représente cette démagogie insupportable. Il est temps de répandre un autre message pour que cette arme se retourne contre ceux qui l’utilisent. Je ferai un parallèle avec le sport en ces temps cyclistes en associant cette manipulation avec la prise de produits dopants par les «héros» du Tour. C’est de la triche. Les cyclistes ne mettent qu'eux-mêmes en danger alors que les tribuns savent que d’autres vont payer pour eux, même si ce sont des enfants.



… A suivre

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

5 Comments:

Anonymous Zebu32 said...

Intéressant, le parallèle avec le cyclisme, mais en se dopant, le sportif ne détruit que sa propre santé. Le politique, lui, détruit la santé des masses : il ne progresse pas à ses dépends, mais à celui des autres. Le cycliste n'engage que lui, alors que le politique engage des actions qui affectent beaucoup de gens.

07 juillet, 2006 05:47  
Blogger Titophe said...

Oui Zebu, c'est bien ce que je dis. Dans les 2 cas, le manque de sincérité est une forme de triche mais le politique entraine les masses dans sa déviance, la ou le sportif reste seul.

07 juillet, 2006 08:35  
Anonymous Isabelle said...

Démagogie et langue de bois...à nous de ne pas prendre! Il est temps de répandre d'autres messages certes, mais à mon avis pas contre ceux qui l'utilisent mais pour une société plus juste. Je sens de la vengeance dans votre propos, et elle n'a, à mon sens, jamais fait avancer personne. Développons notre libre arbitre, éduquons nos enfants à faire de même, me paraît plus productif. Retourner une arme contre qui que ce soit consiste toujours à utiliser une arme...
Belle journée, Titophe,
:-)
Isabelle

07 juillet, 2006 10:07  
Blogger Titophe said...

Vengeance? Le mot est fort! Je dirais plutot indignation, c'est plus approprié. A part cela, je suis d'accord avec vous, c'est à nous de repandre d'autres messages et de developper notre libre arbitre que le systeme actuel tente de nous confisquer.

07 juillet, 2006 10:13  
Anonymous Comte de Monte Christ-On said...

euh rapport à la triche t'es pas vraiment bien placé pour en parler Titophe, ou trop bien placé au contraire.
quand tu parles d'histoire par exemple, tu le fais pour orienter ton propos. sous des couverts d'objectivité, tu te fais le relai d'une propagande. tu triches et tu le sais. tout est une question d'iceberg, tu vois ce que je veux dire ?
ton parallèle avec le cyclisme me fait gerber. fais nous un parallèle avec les athlètes par exemple ou même les joueurs de l'équipe de FRance. le coureur cycliste, ce blanc hein ? de plus le coureur est victime d'un système. on demande aux cyclistes de toujours rouler plus vite, de toujours être plus spectaculaires. ta vision ce de sport, il suffit de la décliner par analogie : tu fais ça pour tout. c'est malhonnête et raciste.

08 juillet, 2006 00:49  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home