Racisme et Histoire: Le Tabou

La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire durant lesquelles l'esclavagisme et le colonialisme ont été justifiés par un racisme institutionnel. Ces périodes sont révolues, mais mal assumées, formant ainsi un bon terreau pour permettre au racisme institué à l'époque de survivre sous d'autres formes.

Vous êtes sur un lieu d'échange et de libre expression

Ma photo
Nom :

Marié a une femme noire depuis bientot 20 ans, père d'enfants metis, je suis de plus en plus inquiet face aux non-dits de notre société occidentale. Admettre et reconnaitre notre histoire dans ses composantes les moins glorieuses serait enfin admettre qu'etre Francais, ce n'est plus seulement etre un descendant des gaulois. Nous pourrions rendre leur dignité a celles et ceux qui se sentent exclus.

Le coin des compteurs
Visiteurs depuis le 17 novembre 2005:

17 juillet 2008

161 - Interdit d'aimer

Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets
Jeudi 17 juillet 2008

Nouvel article du Monde, qui me touche de prêt. Au nom de la suspiscion, pour entretenir un populisme nauséabond, on ferme non seulement les frontières aux corps, mais aux âmes aussi.



Les mariages entre Français et étrangers de plus en plus contrôlés



Factures de téléphone, mails, photos..., elle a "tout livré" de sa vie. Mais ni la commission de recours contre les refus de visa, ni le Conseil d'Etat, qu'elle a saisi en référé, n'ont rien voulu entendre. Mariés depuis janvier, Marie et Yassir, 25 et 24 ans, partagent leur vie quotidienne par Webcam interposée.

A Fez, au Maroc, Yassir attend vainement que le consulat français lui accorde un visa pour rentrer en France s'installer avec son épouse. Ils se sont rencontrés en 2004, à Dijon, où tous deux faisaient leurs études. Fin 2006, l'administration a refusé de renouveler le titre de séjour de Yassir. Ils étaient pourtant pacsés et Yassir avait une promesse d'embauche. Plutôt que de rester en France en situation irrégulière, Yassir est reparti pour "reprendre les démarches, en toute légalité, au Maroc" et ainsi "mettre toutes les chances de (leur) côté". Depuis, il attend toujours. Envahi d'un sentiment de "grande injustice", il trouve la situation "incompréhensible". Car "nous faisons tout en règle, nous avons un vrai projet d'avenir..." Leur mariage, au Maroc, a été transcrit par l'état civil français.

Le cas de Marie et Yassir n'est pas isolé. Pour beaucoup de couples mixtes, le mariage est devenu un parcours du combattant. Une réalité qui a conduit en juin 2007 à la création, à Montpellier, du collectif "Les amoureux au ban public". En un an, ce mouvement s'est implanté dans plus d'une vingtaine de villes et a rassemblé deux mille couples de tous milieux et de toutes origines. Ils sont confrontés à des lois de plus en plus strictes et des pratiques administratives kafkaïennes, au nom de la lutte contre les mariages blancs et du contrôle de l'immigration familiale. Mercredi 16 juillet, ces couples lancent une campagne d'opinion, avec une plate-forme de dix revendications, pour que leur droit à vivre librement soit respecté.

"La délivrance d'un visa à un étranger pour lui permettre de se marier en France avec une personne française est très exceptionnelle. Dans l'immense majorité des cas, il est refusé et les couples sont obligés soit de se marier à l'étranger, soit de demander un visa de tourisme pour le conjoint non français", observe Nicolas Ferran de la Cimade, à l'origine du mouvement.

A l'étranger, il faut obtenir au préalable du consulat de France un certificat de capacité à mariage, puis, le mariage célébré, demander sa transcription auprès de l'état civil français. La procédure peut prendre plusieurs mois. En France, le couple prend le risque de vivre un temps dans l'illégalité et d'être soumis à une enquête. Le Conseil constitutionnel a rappelé que l'irrégularité du séjour n'est pas un indice suffisant pour suspecter un défaut de sincérité et ne doit pas entraver la liberté de mariage. Mais certains élus locaux saisissent systématiquement le procureur, que le conjoint étranger ait ou non des papiers.

Ouafa, marocaine, travaille en France depuis 2006 en toute légalité comme secrétaire traductrice. Elle a épousé en janvier un chercheur du CNRS. Elle n'a pas du tout aimé cette "intrusion dans l'intimité" de son couple avant son mariage : "Quel est notre délit : de s'aimer ?" "En 1981, l'obligation pour les étrangers d'obtenir l'autorisation du préfet pour pouvoir se marier a été supprimée. Mais, relève Nicolas Ferran, cette autorisation est de fait rétablie : le procureur s'est simplement substitué au préfet."

Laetitia Van Eeckhout



Source: Le Monde.fr



Revenir à la page principale --- Sommaire de tous les billets

Libellés : ,

13 Comments:

Anonymous jocelyncharles said...

Interessant article, je n´avais pas conscience de tout ca.

Vous devriez soumettre ces donnés a maitre eolas ou à jules de dinner´s room pour qu´il puisse faire une explication juridique de cette situation.

19 juillet, 2008 14:00  
Anonymous Anonyme said...

lois et humanisme n'ont aucune affinité.
Ce qui me perturbe le plus dans cette triste mascarade, c'est que tu remarqueras que des fois, quand ça convient au pays (grr) où qu'il existe certains bons appuis (re grr)les lois se détournent avec une facilité impresionnante..
shame on them
Ptitbouchon0

20 juillet, 2008 14:14  
Blogger Titophe said...

Hello Jocelyn. J'avoue que peu importe l'explication juridique, même si je n'ose imaginer ce qui se passerait si tous les pays avaient notre politique en terme d'immigration. Serions-nous condamnés à rester enfermés dans nos frontières? C'est le ridicule d'un point de vue humain qui m'afflige.

Ptitbouchon, les lois ne sont là que pour servir l'homme. Pas le contraire. C'est pourtant ce qui se passe.

21 juillet, 2008 13:08  
Anonymous Anonyme said...

le interdiction est celle faite au mari de venir en France. C'est tout, pas d'exagération.

Deuxièmement: il serait bon de connaître les causes du rejet de sa demande de séjour. En l'occurrence, ni vous ni le journaliste du monde ne semble connaître le dossier. A priori les instances judiciaires sont mieux placées que quiconque pour savoir ce qui est le mieux pour la société.

Troisièmement: personne n'interdit a la femme de quitter ce vilain pays qu'est la France pour s'établir dans ce si beau pays qu'est le Maroc.

Quatrièmement: ce malheureux mari fait peut être les frais de la régularisation semi-massive des étrangers clandestins. Car, de facto, leur régularisation entraîne le refus de demande d'immigration de la part d'honnêtes gens dans la mesure ou le nombre d'immigrants est limité.

Enfin: quel est le rapport avec la colonisation, l'histoire et le racisme? Je n'en vois aucun...

21 juillet, 2008 17:15  
Blogger Titophe said...

Bonjour cher anonyme,

Vous dites: "...le nombre d'immigrants est limité"

Toute la question est: "En quoi les immigrés nous dérangent-ils?"

Une réponse toute faite et très politiquement correcte est: "Les Francais ne sont pas encore prêts"

Prêts à quoi? Qu'il est difficile dans une démocratie de devoir à la fois plaire à l'opinion publique tout en n'étant pas dupe sur l'état d'esprit de cette opinion: "Pas prêts" signifie tout simplement que les francais sont "majoritairement et surtout inconsciemment racistes". Il n'y a pas d'autre explication possible. Ce racisme n'est pas du à une malignité génétique de nos concitoyens blancs, ne déformons pas mes propos. Non, ce racisme est engendré par moulte facteurs dont les principaux sont:
- La nature hétérophobe de chaque être humain. Voir pour celà la définition d'Albert Memmi.
- L'héritage colonial qui jamais n'a été remis en question et dont les fondements restent bien ancrés dans l'opinion.
- L'incapacité de notre société à surmonter le sentiment de culpabilité et les tabous culturels ainsi créés pour diaboliser systématiquement les esprits pronant la "repentance et l'auto-flagellation".
- La persistance d'un racisme institutionnel souvent utilisé comme um moyen de manipulation. En effet, un revers de notre démocratie (à laquelle je suis pourtant charnellement attaché) est qu'elle permet malheureusement parfois d'assouvir certains instincts de domination. Ceux qui en sont porteurs ne reculent devant rien pour atteindre leur but, et utiliser les faiblesses du peuple s'appelle tout simplement le populisme.

J'espère avoir répondu à votre question: Enfin: quel est le rapport avec la colonisation, l'histoire et le racisme? Je n'en vois aucun...

21 juillet, 2008 17:25  
Anonymous Pedro said...

Celà me touche à fond parce que, comme vous, je suis marié à une africaine et vraiment ça m'effraie ce monde à frontières fermés ou on ne veut pas de l'autre. Je vous félicite donc de votre combat pour la tolérence à travers ce blogue que je consulte avec régularité malgré n'être pas français et ne pas habiter en France!

24 juillet, 2008 23:34  
Anonymous Anonyme said...

«Toute la question est: "En quoi les immigrés nous dérangent-ils?"»

C'est donc ça la fameuse question, savoir l'effet en partie pervers de l'immigration sur une société, notamment la société française.

Mais posez-vous aussi cette question: actuellement, qu'a à offrir la France à de nouveaux arrivants?
Sachant que: l'immigration en France est la moins diplômée des pays occidentaux (de mémoire, un quart des immigrants ont le niveau bac), qu'il y a près de 10% de chômage en france (beaucoup plus dans les quartiers pauvres), qu'il y a un manque cruel de logements et que nombre d'arrivants se retrouvent à squatter des bidonvilles.

Si les frontières étaient ouvertes en France, combien de nouveaux arrivants pensez-vous qu'il y aurait? Je pense que ça se chiffrerait en millions, sachant qu'aux US 2 millions d'immigrés tentent d'y entrer clandestinement, la moitié y parvenant.

Je crois que vous ne vous rendez pas bien compte des flux migratoires potentiels actuellement. L'Inde enregistre chaque année 500 000 naissances. Que se passerait-il si une infime proportions de chinois décidaient de s'installer en France? L'immigration dépasserait allègrement les millions d'individus. Comment assurer la dignité de chacun? Jusqu'à où bétonner pour construire des immeubles?

En Afrique, on estime qu'en quelques années déjà plus d'un million de chinois y sont établis, un nombre bien supérieur à la poignée de français (quelques dizaines de milliers) établis depuis au moins des décennies.

D'autres questions se posent, quid de la différence culturelle? Pensez-vous que lorsque les masses de population culturellement différentes se rencontrent on assiste à la grande fusion des peuples? Si vous le pensez, c'est que vous n'avez jamais mis les pieds aux US, où chaque ville possède son chinatown, quartier latin, black, etc...

Ouvrir les frontières, c'est tuer l'identité et la société Française. C'est encourager la pépaurisation de grandes masses de gens.

Et finalement, quand on voit le Japon, qui n'a jamais exercé de politique d'immigration, je me demande quelle est au fond la valeur ajouté de l'immigration et si celle-ci en vaut la contre-partie que constitue la montée systématique de délinquance et de problèmes de racisme et de chocs culturels.

25 juillet, 2008 15:35  
Blogger ogm said...

Enfin quelque chose de cohérent, merci anonyme.

titophe a une facheuse tendance à répondre à coté de la plaque et d'attribuer des discours non tenus qui lui tiennent lieu de "dialogue"... en effet, drole de question qu'il en vient à se poser... et bien entendu, vient le cortège de réponses sur mesure à une question que vous n'aurez pas posé... ahhh dogme, quand tu nous tiens...

25 juillet, 2008 16:15  
Anonymous Anonyme said...

PS: Erratum, il fallait lire 27 millions de naissances par an en Inde, non 550 000. Je me suis fourvoyé d'un facteur 50. Ce qui renforce évidemment la dimension colossale des flux potentiels.

26 juillet, 2008 12:14  
Anonymous Anonyme said...

Attention, ce reportage provoque mal de crâne et revirement de vos petites certitudes bancales.

http://www.ajm.ch/wordpress/?p=1113

08 août, 2008 11:06  
Blogger Gabriel Fouquet said...

Je me posais une question très bête, ils se sont rencontrés en France, mariés au Maroc, pourquoi n'irait-elle pas le rejoindre là-bas ?

10 août, 2008 21:38  
Anonymous Anonyme said...

le noelisme un mouvement raciste sur internet

les noelistes ( le noeliste se croit superieur aux autres) n'hesitent pas a hacker des sites et blog de gens qu'ils considerent inferieurs

le noelisme est né dans les sites et forum skin head et nazis , certains disent meme que batskin en est le fondateur afin d'engrainer les plus jeunes a ses idées via internet


http://www.dailymotion.com/video/x6h6ei_homme2lombre93-repond-aux-noelistes_music

19 août, 2008 10:24  
Anonymous Anonyme said...

en effet depuis quelques temps certains medias ont mis le doigt sur ce mouvement appelé " noelisme ".
ils se sont apercus que les noelistes pour la plupart etaient de vrais engagés politiques ( extreme droite radicale, et groupes néo nazis)
et tentent de ramener vers eux les plus jeunes.

une video ma foi , tres interessante a voir

http://www.dailymotion.com/homme2lombre93/video/x72rjv_morsay-le-noelisme-la-verite_music

le conflit morsay contre noeliste , ne serait donc pas le fruit du hasard.
mais un buzz qui leur permet de passer leur propagande

16 octobre, 2008 13:51  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home